La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern le 23 septembre 2017 à Auckland.
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern le 23 septembre 2017 à Auckland. — Nick Perry/AP/SIPA

SOCIÉTÉ

La Nouvelle-Zélande est un pays «indéniablement» raciste selon sa Première ministre

Jacinda Ardern s’est aussi dite fière des efforts entrepris pour lutter contre ce problème…

« La Nouvelle-Zélande est le meilleur endroit au monde, mais c’est un endroit raciste », déclarait la semaine dernière Taika Waititi, le réalisateur du film Thor : Ragnarok dans un entretien au magazine Dazed & Confused. « Il y a des gens qui refusent d’emblée de prononcer correctement les noms maoris. Ils ont un comportement discriminatoire à l’égard des Polynésiens. »

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a répondu à ces propos lors d’une interview avec la chaîne TV3. Elle a admis que son pays était « indéniablement » raciste.

« Un comportement discriminatoire »

Mais la cheffe du gouvernement s’est aussi déclarée fière des efforts réalisés pour lutter contre ce phénomène. « Je pense qu’on aurait du mal à trouver un pays où le racisme n’existe pas, s’est-elle justifiée. Je suis vraiment fière des efforts que l’on réalise tous les jours pour mieux faire. »

Fin 2016, la Nouvelle-Zélande avait annoncé la suppression du terme « nègre » dans le nom de certains lieux du pays. Trois localités de l’Ile du Sud avaient ainsi été rebaptisées avec des termes empruntés au langage maori.

>> A lire aussi : Il crée une fausse page «Black Lives Matter» sur Facebook et lève des milliers de dollars

>> A lire aussi : La maison de couture Big Uncle critiquée pour son pull «Colonialisme»