Japon: Un policier tue un collègue par balle, un fait divers rarissime dans le pays

JAPON En 2016, les armes à feu ont fait cinq morts et six blessés au Japon...

20 Minutes avec AFP

— 

Le poste de police où a eu lieu le meurtre, à Hikone le 12 avril 2018.
Le poste de police où a eu lieu le meurtre, à Hikone le 12 avril 2018. — JIJI PRESS / AFP

Un jeune officier de police japonais accusé d’avoir blessé mortellement son collègue par balle a été arrêté jeudi, un fait divers très rare dans un pays où la possession d’armes à feu est strictement encadrée.

Akira Imoto, 41 ans, a été retrouvé mort mercredi soir à l’intérieur d’un poste de police de la ville de Hikone, dans la préfecture de Shiga (ouest du pays). Les enquêteurs se sont alors rendu compte que son collègue, âgé de 19 ans, avait disparu. Il a finalement été interpellé dans la nuit après une cavale de plusieurs heures. Selon la chaîne de télévision publique NHK, citant des sources policières anonymes, le suspect a avoué avoir abattu Akira Imoto après avoir fait l’objet de réprimandes de sa part.

Cinq morts et six blessés par balles en 2016

« Le fait qu’un fonctionnaire de police commette un meurtre en utilisant une arme que nous lui avons procurée est extrêmement regrettable, et nous présentons nos sincères excuses », a déclaré un responsable local de la police jeudi, tout en se prosternant devant les caméras.

Le Japon dispose d’une législation de contrôle des armes très stricte et d’un taux de criminalité relativement faible. En 2016, seulement 27 incidents impliquant des armes à feu ont été recensés dans un archipel de 127 millions d’habitants, causant cinq morts et six blessés, selon les statistiques de la police nationale.