VIDEO. Attaque de Münster: Le conducteur avait des troubles psychologiques, pas de «motivations islamistes»

ALLEMAGNE Selon les médias allemands, l’homme avait un passé de petit délinquant et de trafiquant de drogue et avait des liens avec les milieux d’extrême droite...

F.H. avec AFP

— 

Policiers sécurisant la ville de Münster après qu'une camionnette a foncé dans la foule, le 7 avril 2018.
Policiers sécurisant la ville de Münster après qu'une camionnette a foncé dans la foule, le 7 avril 2018. — Bernd Thissen / dpa / AFP

« Rien n’indique pour le moment qu’on ait affaire à des motivations islamistes. » Depuis Münster, ville du nord-ouest de l'Allemagne, où une camionnette a foncé dans la foule, samedi après-midi, le ministre de l’Intérieur du land de Rhénanie du nord-Westphalie, Herbert Reul, a écarté pour l’instant l’hypothèse d’une attaque islamiste.

Alors que trois morts avaient été annoncés par la police dans un premier temps, le ministre a ramené le bilan à deux personnes tuées par le véhicule-bélier. Le conducteur s’est suicidé après avoir lancé sa camionnette dans la foule massée sur les terrasses de la vieille ville en cette journée ensoleillée.

Un passé de petit délinquant, proche de l’extrême droite

Il s’agit d'« un Allemand et non d’un réfugié comme on le colporte partout », a souligné le ministre de l’Intérieur. Selon plusieurs médias allemands, l’homme d’environ 48 ans souffrait de troubles psychologiques. Il avait déjà commis une tentative de suicide et avait clamé récemment son intention de recommencer en le faisant de manière spectaculaire, selon des chaînes de télévision.

Selon divers médias, l’homme avait eu un passé de petit délinquant et de trafiquant de drogue. Il était aujourd’hui designer en produits industriels et connaissait des difficultés professionnelles. La chaîne ZDF affirme aussi qu’il avait des liens avec les milieux d’extrême droite et le Spiegel qu’un fusil d’assaut a été découvert dans son appartement de Münster, non loin du lieu du drame.

Les enquêteurs ont également trouvé un « objet suspect » dans sa camionnette. Selon le quotidien Die Welt, il s’agit d’un pistolet relié à un fil conduisant sous le tapis de sol. La police redoute un piège à l’explosif et a dépêché des experts en déminage sur place.

>> A lire aussi: Ce que l'on sait de l'attaque à la camionnette à Münster