Kenya: L'Afrique est-elle en train de se séparer en deux?

GEOLOGIE En cause, une faille béante apparue au Kenya le mois dernier…

C. Ape.

— 

L'Afrique va-t-elle se séparer en deux ?
L'Afrique va-t-elle se séparer en deux ? — Jin Gong/Solent News/SIPA

Verra-t-on naître une seconde Afrique ? Au Kenya, le mois dernier, est apparue une faille béante de 20 mètres de largeur et au moins 15 de profondeur, rapporte notamment l'agence Reuters sur son site internet.

Le phénomène, qui a contraint des habitants de la vallée du Grand Rift à abandonner leurs habitations, divise les experts, note ce vendredi l'Express.

L’hebdomadaire explique que la vallée du Rift est constituée de plusieurs failles et ruptures de la couche externe de la croûte terrestre. Celle-ci s’étire sur 6.000 kilomètres de l’Afrique australe jusqu’à la mer Rouge et passant sous la corne de l'Afrique.

Ainsi, « la vallée du Rift coupe l’Afrique en deux, au rythme de 2,5 centimètres par an », explique le géologue kényan David Adede. Selon lui, dans 50 millions d’années, on pourrait assister à la séparation des plaques somalienne et africaine.

Les experts s’opposent

Mais cette théorie est contestée par certains de ses confrères américains. Wendy Bohon avance que la faille visible au Kenya est liée au creusement des fortes pluies qui se sont abattues sur la zone quelques semaines avant l’apparition de la faille.

Du côté de la Grande-Bretagne, le sismologue Stephen Hicks de l’université de Southampton affirme qu’il n’existe aucune preuve du fait que l’activité sismique soit à l’origine de cette crevasse.

Ben Andrews, géologue du Smithsonian Institut, indique pour sa part que la faille « s’est probablement formée il y a des centaines de milliers d’années » en raison de la tectonique des plaques. La faille aurait par la suite été comblée par de la cendre volcanique, dispersée par les importantes pluies.