A San Francisco, la flamme olympique passe difficilement l'épreuve américaine

Avec agence

— 

Le passage de la flamme olympique mercredi à San Francisco, sa seule étape américaine, s'est soldé par un parcours tronqué, une cérémonie de clôture à huis clos et un déploiement policier impressionnant, même si aucun incident majeur n'a été signalé.
Le passage de la flamme olympique mercredi à San Francisco, sa seule étape américaine, s'est soldé par un parcours tronqué, une cérémonie de clôture à huis clos et un déploiement policier impressionnant, même si aucun incident majeur n'a été signalé. — Simon Hayter AFP/GETTY IMAGES

Mieux qu'à Paris mais pas franchement la fête annoncée. La flamme olympique, de passage mercredi à San Francisco, a eu le droit à un parcours tronqué, une cérémonie de clôture à huis clos et un déploiement policier impressionnant, même si aucun incident majeur n'a été signalé.

La torche a repris l'avion en catimini, rejoignant l'aéroport en voiture avant d'être acheminée vers un parking proche du terminal international, à l'abri des caméras. Cette cérémonie de clôture quasi-clandestine s'est déroulée à l'issue d'un parcours confus, et sous haute surveillance policière, après l'annulation de la cérémonie officielle prévue initialement.

Le trajet de la torche a dû être raccourci au dernier moment face aux nombreux manifestants qui bloquaient les rues. Les porteurs successifs de la torche ont été encadrés tout au long du parcours de dizaines de policiers anti-émeutes, à pied et en moto, mobilisés pour tenir à distance des manifestants voulant dénoncer le régime de Pékin.

La torche disparaît dans un entrepôt

Quelques minutes après son départ à 13h20 locales (22h20 heure de Paris), la torche avait disparu dans un entrepôt et aucune information n'avait filtré sur son sort pendant près de 45 minutes. Pas facile du coup d'animer un direct sur CNN.



De très nombreuses organisations de défense des droits de l'Homme et du Tibet s'étaient donné rendez-vous à l'occasion du seul passage de la flamme sur le continent nord-américain pour dénoncer les exactions de la Chine ou sa diplomatie au Soudan.

>> Découvrez le reportage photo et vidéo d'un bloggeur américain au coeur des manifestants...

Aux abords du point de départ de la torche, un face-à-face avait opposé pro-chinois et militants pro-tibétains. Un militant pro-tibétain américain d'origine chinoise a été arrêté. Des manifestants pro-chinois avaient des banderoles «N'éteignez pas la torche de l'espoir».

Ceux qui veulent revivre les événements en temps réel peuvent se rendre sur cette étonnante page du webzine sfist.com qui recense les messages envoyés sur Twitter par des internautes reporters d'un jour.

Le CIO veut sortir de la «crise»

Le parcours initial, déjà réduit à 9,6 km par le maire de la ville Gavin Newsom, a encore été raccourci. «Heureusement, la situation a été meilleure hier (mercredi) à San Francisco. Cela n'a toutefois pas été la fête heureuse que nous avions souhaitée», a déclaré à ce sujet Jacques Rogge, président du Comité international olympique, devant les responsables du CIO réunis à Pekin.

Le CIO réussira à sortir de la «crise», a-t-il ajouté, avant d'appeler les responsables des 205 comités olympiques nationaux à rassurer les athlètes. «Dites leur que, malgré tout ce qu'ils ont entendu, les jeux seront très bien organisés», a-t-il lancé.

La flamme doit rejoindre Buenos Aires jeudi et vendredi, avant de poursuivre son voyage dans une douzaine de pays et d'arriver en Chine début mai. Soit le plus long périple de l'histoire des J.O.