Berlusconi agite la campagne italienne

- ©2008 20 minutes

— 

La campagne pour les législatives italiennes est sortie de sa torpeur. A quatre jours du scrutin, le trublion Silvio Berlusconi, chef de la droite, a multiplié les attaques contre son adversaire Walter Veltroni et ses vieux ennemis de toujours, les magistrats. Il a proposé à ces derniers de subir des examens médicaux « pour attester de leur santé mentale ». Une provocation qui a déclenché la polémique. Il s'est aussi attaqué à Veltroni en l'appelant « à s'engager à ce que la gauche n'utilise pas les bulletins blancs pour se livrer à des fraudes. Des fraudes qui ont permis à la gauche de l'emporter grâce à une poignée de voix », a-t-il accusé, faisant allusion aux 25 000 voix qui ont donné la victoire à Romano Prodi en 2006 ? un succès que le « Cavaliere » n'a jamais digéré alors que des fraudes n'ont jamais été prouvées. Le résultat des élections des 13 et 14 avril s'annonce serré.