Polémique entre la France et le Hezbollah au Liban

- ©2008 20 minutes

— 

Hier, le Hezbollah a accusé Paris de cacher un témoin clé dans l'enquête sur l'assassinat de l'ex-dirigeant libanais Rafic Hariri. Le parti chiite fait référence à Mohammed Zouheir al-Sidiq, qui résidait en France, où il avait été arrêté en 2005 dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais le 14 février 2005. Mardi, Bernard Kouchner a déclaré qu'al-Sidiq, « assigné à résidence », avait « disparu ».