Turquie: La photo d'Angela Merkel transformée en Adolf Hitler fait la Une d'un journal turc

MONTAGE Avec ce montage, le journal veut dénoncer les critiques de l’Allemagne envers la Turquie…

20 Minutes avec AFP

— 

La une du Yeni Akit, le 26 mars 2018.
La une du Yeni Akit, le 26 mars 2018. — OZAN KOSE / AFP

Un quotidien turc a publié ce lundi en Une un photomontage montrant Angela Merkel portant la moustache d’Adolf Hitler et l’uniforme nazi, reprochant à la chancelière allemande d’avoir émis des critiques envers Ankara.

« Nous sommes préoccupés par cette mentalité », titre ce lundi le quotidien ultra-conservateur et pro-gouvernemental Yeni Akit, reprochant à Angela Merkel de faire « des déclarations contre la Turquie à chaque occasion ». Le journal dénonce en particulier un appel qu’il attribue à la chancelière à libérer deux soldats grecs détenus après être entrés en territoire turc en patrouillant à la frontière. Une affaire qui a tendu un peu plus les rapports entre Ankara et l’Union européenne.

Vandalisme contre la communauté musulmane

Yeni Akit accuse en outre l’Allemagne d'« accueillir » sur son territoire de nombreux «terroristes», citant pêle-mêle le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les partisans du prédicateur Fethullah Gülen ou encore les membres d’un groupuscule d’extrême gauche. « Nous aussi, nous sommes préoccupés par cette mentalité qui se traduit par un soutien au terrorisme et un silence face à des attaques de mosquées », grince le quotidien.

>> A lire aussi : En accusant l'Allemagne de «pratiques nazies», Erdogan a «dépassé une limite»

Depuis le début de l’année, une trentaine d’établissements, notamment religieux, de la communauté turque ont été vandalisés ou incendiés en Allemagne. Des représentants des musulmans d’Allemagne ont réclamé il y a deux semaines plus de soutien des autorités et de la société face à la recrudescence de ces attaques.

Selon les autorités, celles-ci sont à imputer à des groupes racistes ou des organisations kurdes agissant en représailles des opérations militaires d’Ankara à Afrine contre les milices kurdes de Syrie. La publication de cette Une de Yeni Akit survient alors que la Turquie et l’Allemagne ont entamé depuis le début de l’année un réchauffement de leurs rapports qui s’étaient fortement tendus après le putsch manqué de juillet 2016.