Yémen: Les Houthis lancent une salve de missiles contre l'Arabie Saoudite

RIPOSTE Cette démonstration de force vise à commémorer les trois ans de l’intervention de Riyad dans le conflit yéménite…

20 Minutes avec AFP

— 

Rassemblement des Yéménites à Sanaa, le 26 mars 2018.
Rassemblement des Yéménites à Sanaa, le 26 mars 2018. — MOHAMMED HUWAIS / AFP

Au Yémen, les Houthis ont marqué ce lundi le troisième anniversaire de l'« agression » saoudienne par une démonstration de force. Depuis la capitale Sanaa, ils ont envoyé une salve de missiles sur l’ Arabie saoudite, qui dirige une coalition militaire dans le pays.

Selon les autorités saoudiennes, les sept missiles ont été interceptés par la défense anti-aérienne dimanche soir, mais un travailleur égyptien a été tué et au moins deux autres ont été blessés par la chute de débris sur une habitation à Ryad. Abdelmottaleb Ahmad, 38 ans, était le père de deux jeunes enfants.

>> A lire aussi : VIDEO. Yémen. «On a créé une crise humanitaire sans précédent»

Trois des missiles ont été tirés vers Ryad, un vers la ville garnison de Khamis Mecheit, un vers Najrane et deux vers Jazane, dans le sud de l’Arabie saoudite, a précisé le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition militaire. C’est « un développement grave », a-t-il souligné. Washington a pour sa part « condamné fermement » ces tirs, affirmant « le droit de nos partenaires saoudiens de défendre leurs frontières face aux menaces ».

Le choléra et la diphtérie menacent la population

Des centaines de milliers de partisans des Houthis se sont rassemblés ce lundi sur la place Sabyine à Sanaa, trois ans, jour pour jour, après le début de l’intervention de la coalition menée par Riyad pour rétablir le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ont rapporté des journalistes sur place.

En trois ans de guerre, près de 10.000 personnes ont été tuées et 53.000 blessées alors que la faim, le choléra et la diphtérie menacent la population. Depuis novembre, les Houthis ont tiré plusieurs missiles balistiques vers l’Arabie saoudite voisine. Mais c’est la première fois en trois ans que la coalition fait état d’autant de tirs en une seule fois.