Russie: Soixante-quatre morts dans l'incendie d'un centre commercial en Sibérie

INCENDIE Les autorités ont trouvé de « nombreuses violations » des normes de sécurité dans le centre commercial, parmi lesquelles des sorties de secours fermées à clé…

20 Minutes avec AFP

— 

Des pompiers à l'assaut des flammes qui ravagent le centre commercial de Kemerovo, en Russie.
Des pompiers à l'assaut des flammes qui ravagent le centre commercial de Kemerovo, en Russie. — AP/SIPA

Au moins 64 personnes, dont 9 enfants, ont péri dimanche dans l’incendie d’un centre commercial à Kemerovo, ville industrielle en Sibérie occidentale, a indiqué le comité d’enquête sur son canal Telegram.

L’incendie s’est déclaré dimanche matin au troisième et dernier étage de ce centre commercial situé sur l’avenue Lénine, au cœur de Kemerovo, selon l’antenne locale du ministère russe des Situations d’urgence.

Des sorties de secours fermées à clé

Une épaisse fumée noire s’échappait des fenêtres et s’élevait au-dessus du toit de cet imposant bâtiment blanc et beige, plusieurs heures après le début de l’incendie, selon des images de la télévision russe. Doté d’un sauna, de plusieurs salles de cinéma et de restaurants ainsi que d’une salle de bowling, le centre commercial était très fréquenté dimanche.

Les autorités locales, qui ont annoncé un deuil de trois jours dans cette ville de près de 550.000 habitants, ont annoncé avoir trouvé de « nombreuses violations » des normes de sécurité dans le centre commercial, parmi lesquelles une absence de signalisation en cas d’incendie et des sorties de secours fermées à clé dans le cinéma où s’est déclaré l’incendie. « La question est la suivante : pourquoi les portes étaient-elles fermées ? », s’est indigné le vice-gouverneur de la région, Vladimir Tchernov, cité par l’agence TASS.

Poutine a présenté ses condoléances

Un enfant de 11 ans et une jeune fille de 18 ans qui ont sauté du troisième étage pour échapper aux flammes sont hospitalisés et se trouvent dans un état grave, a indiqué la ministre de la Santé Veronika Skvortsova, à la télévision Rossia 24. Neuf autres personnes ont été hospitalisées.

>> A lire aussi : Russie. Des médias boycottent le Parlement après un scandale de harcèlement sexuel

Les autres blessés « se trouvent dans un état presque satisfaisant mais il faut prendre en compte que nombre d’entre eux ont perdu des membres de leur famille et certains d’entre eux, leurs enfants », a déclaré la ministre de la Santé. Le président russe, Vladimir Poutine, a présenté ses « profondes condoléances » aux proches des victimes par la voix de son porte-parole, Dmitri Peskov.