Enquête sur la Russie: L'avocat n°1 de Donald Trump démissionne

ETATS-UNIS John Dowd était partisan d'une coopération avec le procureur Robert Mueller...

P.B.

— 

L'avocat de Donald Trump, John Dowd, a démissionné le 22 mars 2018.
L'avocat de Donald Trump, John Dowd, a démissionné le 22 mars 2018. — Richard Drew/AP/SIPA

A-t-il été viré ou a-t-il claqué la porte ? Ça dépend des versions. Ce qui est sûr, c’est que John Dowd, l’avocat qui supervisait la défense de Donald Trump dans l’enquête du procureur Robert Mueller sur la Russie, a démissionné, jeudi. « J’aime le président et je lui souhaite bonne chance », a déclaré le juriste à CNN.

Selon des sources du New York Times, Dowd a décidé d’arrêter les frais car « Donald Trump ignorait de plus en plus ses conseils ». L’avocat plaidait en effet pour que le président américain coopère avec le procureur et ne l’attaque pas publiquement – ce que Donald Trump fait avec insistance depuis une semaine sur Twitter. Selon le Washington Post, le président américain n’avait plus confiance dans la stratégie de son avocat.

Vers un clash avec Mueller

L’ironie de l’affaire, c’est que la rumeur courait depuis un moment. Il y a 11 jours, Donald Trump avait crié à la fake news, jurant qu’il était « TRÈS content » de ses avocats John Dowd, Ty Cobb et Jay Sekulow.

A l’heure actuelle, on ne sait pas qui va succéder à John Dowd. Cela pourrait se jouer entre Jay Sekulow, l’avocat personnel du président américain et le moustachu Joseph diGenova, embauché il y a trois jours, qui répète sur les plateaux télé que Donald Trump est victime d’une machination du FBI. Dans tous les cas, l’heure de la coopération avec le procureur, qui cherche à négocier avec la Maison-Blanche une audition volontaire de Donald Trump, est sans doute terminée.