Affaire Skripal: La Russie confirme l’expulsion de 23 diplomates britanniques

REPRÉSAILLES Le ministère russe des Affaires étrangères a également mis fin à l'activité d'un organisme britannique pour les relations culturelles et l'éducation sur son territoire...

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov et le président russe Vladimir Poutine au Kremlin à Moscou, le 20 avril 2016
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov et le président russe Vladimir Poutine au Kremlin à Moscou, le 20 avril 2016 — KIRILL KUDRYAVTSEV POOL

Retour à l’envoyeur. Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé samedi l’expulsion imminente de 23 diplomates britanniques en réponse à une mesure similaire annoncée par Londres après l’empoisonnement au Royaume-Uni d’un ancien espion russe et de sa fille.

>> A lire aussi : Ex-espion russe empoisonné: Le Royaume-Uni accuse personnellement Vladimir Poutine

« Vingt-trois membres du personnel diplomatique de l’ambassade britannique à Moscou sont déclarées persona non grata et vont être expulsées dans la semaine », a annoncé le ministère qui avait convoqué l’ambassadeur britannique Laurie Bristow.

« Statut hors régulation du British Council en Russie »

La Russie a annoncé en outre qu’elle mettait fin aux activités du British Council sur son territoire, pour la même raison.

« Étant donné le statut hors régulation du British Council en Russie, son activité est arrêtée », a également indiqué le ministère russe, à propos de cet organisme international britannique pour les relations culturelles et l’éducation.

En réponse à l'expulsion de 23 diplomates russes par Theresa May

Le ministère a également prévenu la Grande-Bretagne, via son ambassadeur, que, «si de nouvelles mesures inamicales étaient prises par Londres à l'égard de la Russie, la Russie se réserve le droit de répondre à son tour par d'autres mesures».

Mercredi, la Première ministre Theresa May avait annoncé l'expulsion de 23 diplomates russes, une mesure inédite depuis la fin de la Guerre froide, et le gel des contacts bilatéraux avec la Russie.