Syrie: Des dizaines de morts dans les raids du régime sur la Ghouta

CONFLIT Plus de 20 000 civils ont également quitté la zone…

20 Minutes avec AFP
— 
20 000 civils fuient  actuellement la zone
20 000 civils fuient actuellement la zone — LOUAI BESHARA

Au moins 57 habitants ont été tués, ce vendredi, dans les raids aériens visant l’enclave rebelle dans la Ghouta orientale, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans la seule localité de Kafar Batna, les frappes ont tué 31 civils et fait une centaine de blessés. Des bombardements similaires sur la localité de Saqba, ont également fait 11 victimes, selon l’Observatoire.

Fort du soutien militaire de la Russie, le pouvoir de Bachar al-Assad a lancé, depuis le 18 février, une offensive pour reconquérir le dernier bastion insurgé aux portes de Damas. En un mois plus de 1200 civils ont été tués dans l’opération et quelque 20.000 habitants ont quitté l’enclave jeudi, chassés par les bombardements. 

De son côté, l'ambassadeur syrien à l'ONU, Bashar Ja'afari, a déclaré que «plus de 40.000 civils» ont utilisé jeudi des couloirs «ouverts par l'armée syrienne en coordination avec ses alliés russes» pour sortir de la Ghouta orientale. «Ils se sont rendus dans des centres mis en place par le gouvernement syrien et le Croissant rouge arabe syrien, des abris temporaires équipés de tout le matériel nécessaire pour les prendre en charge», a-t-il ajouté lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la Syrie.

70 % du territoire sous contrôle

Sur le plan militaire, les forces du régime ont déjà repris plus de 70 % du territoire concerné, les rebelles ne tenant plus que trois secteurs isolés les uns des autres. Les frappes aériennes se concentrent maintenant sur la poche sud de l’enclave, c’est-à-dire la localité de Hammouriyé et ses environs, tenue par le puissant groupe rebelle islamiste Faylaq al-Rahmane.