Législatives américaines: Nouvelle claque pour Trump et les républicains

ETATS-UNIS Le démocrate Conor Lamb est en tête de 627 voix dans un fief pro-Trump...

P.B. avec AFP

— 

Le démocrate Conor Lamb a terminé en tête dans une législative partielle en Pennsylvanie, le 13 mars 2018 mais les résultats n'ont pas encore été validés.
Le démocrate Conor Lamb a terminé en tête dans une législative partielle en Pennsylvanie, le 13 mars 2018 mais les résultats n'ont pas encore été validés. — Gene J. Puskar/AP/SIPA

En 2016, Donald Trump avait remporté cette circonscription ouvrière avec plus de 20 points d’avance sur Hillary Clinton. Moins de 18 mois plus tard, le candidat démocrate Conor Lamb a pourtant créé la surprise en Pennsylvanie lors d’une législative partielle, mardi soir, devançant le républicain soutenu par le président américain Rick Saccone de 627 voix.

Si Lamb a revendiqué la victoire, son adversaire n’exclut pas de demander un recompte. Mais quoi qu’il arrive, cette contre-performance est un nouvel avertissement pour les républicains en vue des midterms de novembre, après la défaite de Roy Moore dans la sénatoriale de l’Alabama il y a trois mois.

Les résultats pas encore officiels

A l’heure actuelle, Lamb, 33 ans, devance Saccone de 0,2 point, soit 627 voix. Tous les votes par correspondance ont été comptabilisés mais il reste encore quelques bulletins de l’étranger et des militaires à dépouiller d’ici le 20 mars. Lamb a revendiqué la victoire, mercredi soir, mais Saccone a promis de « continuer le combat ».

« A l’approche des élections de mi-mandat, la dynamique en faveur des candidats démocrates est indéniable », a proclamé le président du parti démocrate, Tom Perez. « Rien n’arrêtera les démocrates. La Pennsylvanie n’est que le début ». « Ce que vous entendez est le bruit d’une vague bleue imminente », a dit Bradley Beychok, président de l’organisation pro-démocrate American Bridge. « Les résultats de Pennsylvanie annoncent une catastrophe pour les républicains en novembre : s’ils n’arrivent pas à gagner dans un ancien fief républicain, aucune circonscription n’est à l’abri ».

Une « vague démocrate » aux midterms ?

Le 6 novembre, les 435 sièges de la Chambre des représentants seront renouvelés pour deux ans. Pour obtenir la majorité, les démocrates doivent obtenir 24 sièges de plus qu’en 2016, la plupart dans des circonscriptions remportées par Donald Trump. Conor Lamb, un ancien militaire, a montré la voie, avec des positions relativement conservatrices, notamment sur les taxes, les armes et l’avortement, auquel il est opposé personnellement, tout en défendant le droit des femmes de choisir.

Officiellement, le président républicain de la Chambre, Paul Ryan, estime qu’en novembre, les candidats qui émergeront des primaires démocrates seront beaucoup plus à gauche, et auront donc du mal à créer la surprise. Néanmoins, en réunion de groupe à huis clos, il a décrit le résultat comme un « signal d’alarme » pour son parti, selon une personne présente dans la salle.