VIDEO. Népal: Un nouveau bilan du crash à Katmandou fait état d'au moins 49 morts

FAITS DIVERS Il y avait 67 passagers à bord de l'avion et quatre membres d'équipage...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion décolle de l'aéroport de Katmandou, à proximité du lieu du crash, le 13 mars 2018.
Un avion décolle de l'aéroport de Katmandou, à proximité du lieu du crash, le 13 mars 2018. — PRAKASH MATHEMA / AFP

Un avion bangladais avec 71 personnes à bord s'est écrasé ce lundi près de l’aéroport de Katmandou où il se préparait à atterrir. Les autorités ont annoncé un bilan provisoire de 49 personnes tuées et 22 autres blessées.

De la fumée pouvait être vue s’élevant du terrain de football où l’appareil a chuté à l’est de l’unique aéroport international du pays, tandis que les pompiers tentaient d’éteindre les flammes et de porter assistance aux personnes à bord. « Nous venons de retirer des cadavres et des personnes blessées des débris », a déclaré le porte-parole du gouvernement népalais, Narayan Prasad Duwadi.

L’avion parait de Dacca

« Trente et une personnes sont mortes sur le coup et neuf autres dans deux hôpitaux de Katmandou », a déclaré Manoj Neupane, porte-parole de la police, précisant que 22 autres personnes avaient été blessées. La police et l’armée tentaient ce lundi matin d’entrer dans l’avion pour venir au secours des survivants. A bord de cet avion parti de Dacca au Bangladesh se trouvaient 67 passagers et quatre membres d’équipage. 

>> A lire aussi : Iran: Un avion privé turc venant des Emirats s'est écrasé avec 11 personnes à bord

Sanam Shakya s’est sauvé en sautant par un hublot. Il raconte qu’il ne s’est rendu compte de la gravité de la situation qu’au moment où l’avion a touché le sol. « L’avion montait et descendait, allait à droite et à gauche. Je pensais que c’était à cause du trafic aérien. Mais j’ai compris que l’avion avait un problème quand il a brusquement atterri », a témoigné cet homme de 33 ans depuis son lit d’hôpital. Parmi les passagers figuraient 33 Népalais, 32 Bangladais, un Chinois et un Maldivien, a indiqué un porte-parole de la compagnie aérienne, Kamrul Islam.

L'avion hors de contrôle

Les causes de l’accident n’étaient pas encore déterminées mais selon les autorités aéroportuaires, l’avion était « hors de contrôle » peu avant l’atterrissage. Une source aéroportuaire a évoqué une possible confusion entre le pilote et les contrôleurs aériens sur la piste attribuée à l’avion. Selon des témoins, l’avion s’est écrasé en effectuant une deuxième tentative d’atterrissage et a pris feu après s’être arrêté sur un terrain de football proche de la piste.

« Il aurait dû aller tout droit mais il est parti dans l’autre direction », a déclaré Sushil Chaudhary, qui travaille dans les services de nettoyage de l’aéroport. « J’avais peur de le voir heurter un autre avion mais le pilote a redressé l’appareil. Mais ensuite celui-ci s’est écrasé vers le terrain » de football.