Californie: Une prise d'otages dans une maison de retraite pour anciens combattants fait trois morts

ETATS-UNIS La police a annoncé tard dans la nuit de vendredi à samedi la mort de trois femmes au cours de la prise d’otages…

20 Minutes avec AFP

— 

Trois personnes sont retenues en otage dans une maison de retraite pour anciens combattants à Yountville, en Californie.
Trois personnes sont retenues en otage dans une maison de retraite pour anciens combattants à Yountville, en Californie. — JL Sousa/AP/SIPA

Un ancien combattant américain qui avait été traité pour des troubles de stress post-traumatique dans la maison de retraite pour anciens combattants de Yountville, dans la Napa Valley, au nord de San Francisco, a tué trois femmes avant de se donner la mort, ont annoncé les autorités.

Les forces de police ont trouvé les corps des victimes et celui du tireur dans la maison de retraite pour anciens combattants de Yountville peu avant 18h (3h, heure de Paris), plus de sept heures après le début de l’incident, a indiqué Chris Childs de la Patrouille des voies rapides de Californie.

Des psychologues visés

Plus tôt dans la journée, lors d’un point presse, la police avait indiqué que « de nombreux tirs « avaient » été échangés » mais que personne n’avait été touché. L’homme retenait encore en otage à ce moment-là trois personnes, des psychologues et un directeur de l’établissement, selon la chaîne ABC. Ils auraient participé au traitement de ses troubles de stress post-traumatique.

L’incident a débuté vers 10h30 locales (19h30, heure de Paris). L’établissement, le plus grand du pays, compte plus de 1.000 pensionnaires ayant participé à de nombreux conflits, de la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux guerres d’Irak et d’Afghanistan.

Selon ABC, les résidents souffrant de troubles mentaux, notamment de PTSD (stress post-traumatique) sont hébergés dans un centre de réadaptation séparé du bâtiment principal.