Donald Trump tease «une annonce majeure» sur la Corée du Nord

ETATS-UNIS Un officiel sud-coréen doit s'exprimer dans l'heure depuis la Maison Blanche...

P.B. avec AFP

— 

Chung Eui-yong, conseiller national sud-coréen à la Sécurité est en visite aux Etats-Unis.
Chung Eui-yong, conseiller national sud-coréen à la Sécurité est en visite aux Etats-Unis. — Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

MISE A JOUR: Donald Trump et Kim Jong-un vont se rencontrer d'ici mai pour parler «dénucléarisation». Les détails à lire ici.

Une percée a-t-elle eu lieu sur le nucléaire nord-coréen ? Fait rarissime, Donald Trump vient de faire une brève incursion dans la salle de presse de la Maison Blanche et a indiqué que la Corée du Sud allait faire « une annonce majeure » sur son voisin du Nord à 19h00 (1h00 heure de Paris), à ce même podium. Selon CNN, Kim Jong-un aurait adressé une invitation à Donald Trump.

Cette annonce intervient dans la foulée de la visite jeudi à Washington de Chung Eui-yong, conseiller national sud-coréen à la Sécurité. C’est ce haut responsable lui-même qui devrait s’exprimer dans la salle de presse de la Maison Blanche, ont précisé des responsables américains.

Après s’être longuement entretenu lundi avec Kim Jong Un, Chung a assuré que ce dernier était désormais prêt à bouger sur le dossier longtemps tabou de l’arsenal nucléaire de Pyongyang, « si les menaces militaires contre le Nord disparaissent et si la sécurité de son régime est garantie ». « Nous avons un message de la Corée du Nord pour les Etats-Unis », avait-il déclaré mardi aux journalistes à son retour de Pyongyang.

Réchauffement spectaculaire

Ce rebondissement spectaculaire, qui n’a pas à ce stade été confirmé par Pyongyang, s’inscrit dans le cadre de la remarquable détente qui s’est amorcée sur la péninsule depuis le début de l’année à la faveur des jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang, après deux années de très fortes tensions liées aux programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

Nord et Sud ont également décidé selon Séoul de la tenue fin avril d’un troisième sommet intercoréen, après ceux de 2000 et 2007.