Espagne: Les femmes font grève pour «arrêter le monde» à l'occasion du 8 mars

ÉGALITÉ FEMME-HOMME Des organisations féministes, sociales et syndicales espagnoles appelaient à une grève en cette Journée internationale des droits des femmes afin d’exiger « l’égalité des droits et des conditions de vie »…

20 Minutes avec agence

— 

Les femmes se sont réunies dans toute l'Espagne (ici, à Saragosse) pour protester contre les inégalités qui persistent dans la société, le 8 mars 2018.
Les femmes se sont réunies dans toute l'Espagne (ici, à Saragosse) pour protester contre les inégalités qui persistent dans la société, le 8 mars 2018. — Javier Belver/EFE/SIPA

Des organisations sociales et des syndicats appelaient ce jeudi 8 mars à un mouvement de « grève féministe » en Espagne afin de « stopper le monde » lors de la journée internationale des droits des femmes.

 

>> A lire aussi : VIDEO. Marre des stéréotypes hommes/femmes? Cette vidéo va vous ravir

Une façon de rappeler que dans le pays, les droits des femmes ont connu de grandes avancées depuis vingt ans mais que les inégalités demeurent. L’appel est venu de la commission 8M, une fédération d’associations féministes, rapporte Le Monde.

« Il reste encore beaucoup à faire »

Un sondage publié par El País ce mardi montre que 82 % de la population du pays estime la grève justifiée. Rien qu’à Madrid, une centaine de rassemblements sont prévus. Une grande manifestation est prévue à partir de 19 heures dans la capitale, mais aussi dans des dizaines d’autres villes espagnoles.

8M demande « l’égalité des droits et des conditions de vie ». « Il reste encore beaucoup à faire : les femmes ont les retraites les plus faibles, les emplois les plus précaires, elles réalisent encore l’essentiel des travaux domestiques, sont trop souvent questionnées quand elles posent plainte pour viol », rappelle la porte-parole du mouvement.

Inégalités salariales

La différence salariale entre les employées et les employés a diminué de 33 % en Espagne depuis 2002 d’après la Fondation des études d’économie appliquée (Fedea). Mais les Espagnoles sont toujours payées 14,9 % de moins que leurs collègues masculins à poste égal, indique Eurostat. Quant à leur rémunération moyenne, elle est inférieure de 23 %.

>> A lire aussi : Inégalités femmes-hommes: Mesdames, vous pouvez apprendre à mieux négocier votre salaire!

« Il faut transformer la société et cette grève est notre manière d’interpeller pour cela notre voisin, notre collègue, notre chef ou le gouvernement », poursuit le mouvement 8M. « La balle est à présent dans le camp de la société ».