VIDEO. Côte d’Ivoire: Bouba, 4 ans, symbole des meurtres rituels

SOCIETE Un homme de 27 ans a été arrêté après la découverte du corps de l'enfant, enterré, les membres ligotés et la gorge tranchée...

Aurélie Bazzara

— 

Une femme tient son enfant à Abidjan en Côte d'Ivoire, le 26 octobre 2015.
Une femme tient son enfant à Abidjan en Côte d'Ivoire, le 26 octobre 2015. — Schalk van Zuydam / AP / SIPA

L’émotion est vive à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Bouba, quatre ans, a été assassiné pour les besoins d’un sacrifice rituel. L’enfant a été retrouvé dans l'est de la ville le 26 février, son corps enterré, les membres ligotés et la gorge tranchée.

Dans un interrogatoire de la police filmé de nuit et diffusé sur Youtube, un homme de 27 ans confesse être l'assassin et détaille son mode opératoire macabre. La raison de cette barbarie : l'espoir d'être riche en sacrifiant un être humain.

Ce genre de drame n'a rien de nouveau dans le pays. L’enlèvement d’enfants à des fins rituelles est en effet un phénomène récurrent, notamment avant des échéances politiques ou sportives. Depuis janvier, au moins 40 enfants ont disparu dans la capitale économique ivoirienne selon les autorités locales.