Corée: Kim Jong-un et les émissaires du Sud discutent d'un sommet intercoréen

PENISULE COREENNE De hauts responsables du Sud se sont rendus au Nord pour la première fois en plus de 10 ans, dans la foulée du réchauffement olympique...

M.C. avec AFP

— 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (à dr.) serre la main du conseiller du président sud-coréen à la sécurité nationale, Chung Eui-Yong, à Pyongyang le 5 mars 2018.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (à dr.) serre la main du conseiller du président sud-coréen à la sécurité nationale, Chung Eui-Yong, à Pyongyang le 5 mars 2018. — Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

Après le long hiver nucléaire, le dégel de printemps ? Le leader nord-coréen Kim Jong-un a discuté d’un possible sommet intercoréen avec les émissaires du président sud-coréen Moon Jae-in en visite à Pyongyang, ont annoncé mardi les deux camps, nouvelle illustration de l’amorce de détente sur la péninsule.

>> A lire aussi : Les dernières sanctions américaines sont un «acte de guerre», dénonce Pyongyang

Les diplomates qui se sont rendus lundi dans la capitale nord-coréenne sont les plus hauts responsables du Sud à franchir la Zone démilitarisée (DMZ) en plus de 10 ans, un voyage qui intervient dans la foulée d’un remarquable rapprochement à la faveur des jeux Olympiques de Pyeongchang.

Plus de quatre heures de discussions

L’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que Kim Jong-un avait « accueilli chaleureusement » les Sud-coréens, qui lui ont remis une lettre de Moon Jae-in. « Après avoir entendu l’émissaire spécial évoquer les intentions du président Moon Jae-In au sujet du sommet, il a eu un échange de vues [avec eux] et a donné son approbation », a indiqué KCNA.

>> A lire aussi : La soeur de Kim Jong-un est «un pilier» d'un régime tyrannique selon Pence

Mais Séoul s’est empressé d’indiquer qu’aucun accord n’avait été conclu en vue d’un sommet qui serait une première depuis 2007. « Ce n’est pas un accord, ce sont des discussions », a déclaré un responsable de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne.

Les discussions entre Kim Jong-un et les émissaires sud-coréens ont duré plus de quatre heures, notamment autour d’un dîner autour d’une grande table ronde à la nappe rose au siège du Parti des travailleurs à Pyongyang. Les détails de cette visite seront rendus publics mardi après le retour de la délégation, a précisé le Sud. On ignore si les discussions intercoréennes de Pyongyang ont porté lundi sur la dénucléarisation. « Je l’imagine », a déclaré à l’agence Yonhap un haut responsable de la Maison bleue.