Allemagne: Deux ministères auraient été piratés par des hackeurs russes

PIRATAGE Des hackers russes auraient piraté les systèmes des ministères de la Défense et des Affaires étrangères allemands pendant au moins un an…

20 Minutes avec agences

— 

Deux ministères allemands ont été infiltrés par des hackeurs.
Deux ministères allemands ont été infiltrés par des hackeurs. — TOBIAS SCHWARZ AFP

Des hackers russes ont infiltré le réseau de données de deux ministères allemands, a révélé l’agence de presse DPA mercredi. Le comité parlementaire sur les questions de sécurité a indiqué que l’attaque était toujours en cours ce jeudi.

Les sources anonymes qui sont citées accusent le groupe russe « ATP28 » également connu sous les noms de « Fancy Bears » ou « Tsar Team ». Les hackeurs se sont procuré plusieurs données qui n’ont pas été précisées.

Menace de cyberattaques durant les élections

Les services de renseignements allemands avaient constaté l’attaque en décembre dernier. Si elle se confirme, elle serait la plus importante subie par l’Allemagne. Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a indiqué que les autorités enquêtaient « sur un incident touchant à la sécurité du système d’information, qui concerne (…) les réseaux de l’Etat », sans vouloir entrer dans les détails.

>> A lire aussi : JO 2018: Des hackers russes auraient piraté des ordinateurs de Pyeongchang en se faisant passer pour des Nord-Coréens

« Nous ne pouvons pas aujourd’hui évaluer de façon complète l’étendue des dégâts, cela serait prématuré », a ajouté Armin Schuster, membre du parti chrétien-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Piratages en série

Les renseignements allemands ont accusé à plusieurs reprises les services secrets russes de mener des campagnes internationales de cyberattaques à des fins d’espionnage et de sabotage, notamment en 2015 contre le Bundestag, la chambre des députés.

>> A lire aussi : Affaire russe: La justice américaine inculpe 13 Russes pour ingérence dans l'élection présidentielle

Plusieurs campagnes électorales ont été affectées par des piratages informatiques attribués au groupe « Fancy Bears ». Aux Etats-Unis, le parti démocrate d’Hillary Clinton avait été touché, et en France, des milliers de documents internes de l’équipe du futur président Emmanuel Macron avaient été diffusés sur internet juste avant le deuxième tour de la présidentielle 2017.