Le djihadiste toulousain Fabien Clain officiellement interdit de séjour en Europe

TERRORISME L’Union européenne a décidé lundi d’inscrire le nom du djihadiste français ayant revendiqué les attentats du 13 novembre sur sa liste de sanctions…

B.C. avec AFP

— 

Le Français Fabien Clain, est celui qui a officiellement revendiqué les attentats du 13 novembre au nom de Daesh.
Le Français Fabien Clain, est celui qui a officiellement revendiqué les attentats du 13 novembre au nom de Daesh. — AFP

Même s’il possède une carte d’identité française valable jusqu’au 7 janvier 2030, Fabien Clain​ n’est pas près de remettre les pieds sur le territoire européen.

Le jihadiste français, originaire de Toulouse et connu pour avoir revendiqué les attentats du 13 novembre 2015, vient de voir son nom inscrit sur la liste de sanctions de l’Union européenne.

>> A lire aussi : Attentats à Paris: Qui est Fabien Clain, le djihadiste suspecté d'avoir revendiqué les attaques?

Au cours d’une réunion, les ministres des Affaires étrangères des différents États de l’Union ont décidé de prendre des mesures à l’encontre de ce vétéran du djihadisme en raison de la «menace persistante que représentent l’Etat islamique (EI) et Al-Qaïda et les personnes, groupes, entreprises et entités associées», indique le communiqué de l’Union.

A 40 ans, celui qui se surnomme «Omar», est suivi depuis le début des années 2000 par les services de renseignement. En 2009, il avait été condamné à cinq ans de prison pour avoir participé à une filière d’acheminement de djihadistes vers l’Irak, appelée filière d’Artigat. A ses côtés sur le banc des accusés, Sabri Essid, récemment déclaré mort, ou encore Thomas Barnouin interpellé par les forces kurdes.

Interdiction de l’aider financièrement

Parti en 2014 en Syrie, Fabien Clain avait réussi à revenir sur le territoire français juste avant les attentats contre Charlie Hebdo, au nez et à la barbe des services secrets français.

>> A lire aussi : Attentats de novembre: Fabien Clain, voix de Daesh, était en France en janvier 2015

Son inscription sur la liste des sanctions lui interdit de se rendre dans l’Union. Ses avoirs sur le territoire seront aussi gelés et il est interdit à toute personne se trouvant sur le terriroitre de l’Union européenne de lui fournir une aide financière.