Steve Jobs: Un vieux CV du fondateur d'Apple mis aux enchères aux États-Unis

ARCHIVES La société américaine RR Auction va vendre début mars une lettre de candidature au style approximatif écrite il y a 45 ans, par le fondateur d’Apple...

20 Minutes avec agence

— 

Steve Jobs le 9 janvier 2007 à San Francisco.
Steve Jobs le 9 janvier 2007 à San Francisco. — PAUL SAKUMA/AP/SIPA

En 1973, le jeune Steve Jobs a postulé pour un emploi. Il venait d’abandonner l’université américaine de Reed College, à Portland ( États-Unis).

>> A lire aussi : Ils fondent une entreprise qu’ils nomment Steve Jobs et remportent un procès contre Apple

Sa lettre vient de refaire surface, et sera mise aux enchères entre le 8 et le 15 mars, rapporte The Guardian.

Une candidature approximative

Tenait-il peu au poste ou le plein-emploi des années 1970 permettait-il quelques à-peu-près ? Le futur patron d’Apple n’avait en tout cas pas relu sa missive, pleine de fautes et autres erreurs de ponctuation.

Le jeune Steve semble ainsi fâché avec les majuscules, car il s’y présente comme « Steven jobs » de « reed college ». S’agissant de disponibilité, le jeune homme n’est pas pressé : il ne donne aucun numéro de téléphone et quant à savoir s’il possède un véhicule pour se déplacer, la réponse est simplement « possible, mais pas probable ».

Estimé à 50.000 dollars

Alors âgé de 18 ans, le jeune Steve Jobs précise ses compétences en informatique. Il écrit qu’il est « technicien en électronique ou ingénieur en design numérique de la Bay, près de Hewitt Packard ». Dommage qu’il y ait là aussi une faute à « Hewlett-Packard »…

>> A lire aussi : Côte d'Azur: Le mas Picasso bel et bien acheté par un investisseur, confime la justice

Le document a été estimé à 50.000 dollars. Deux autres objets ayant appartenu à Steve Jobs seront mis aux enchères en même temps : un manuel technique pour Mac OS X signé par Jobs en 2001 et estimé à 25.000 dollars, et un article de journal de 2008, également signé par le fondateur de la marque à la pomme et estimé à 15.000 dollars. Le titre de ce dernier rend rêveur et nostalgique : « Un iPhone nouveau et plus rapide en vente pour 199 dollars ».