Ahmet Altan: Actes Sud lance une pétition pour libérer l'écrivain turc condamné à perpétuité

MOBILISATION La maison d’édition, qui a publié deux romans du journaliste et écrivain turc Ahmet Altan, a lancé une pétition sur le site Change.org afin d’obtenir sa libération…

20 Minutes avec agences

— 

Ahmet Altan a été condamné à perpétuité le 16 février dernier.
Ahmet Altan a été condamné à perpétuité le 16 février dernier. — H.H.A./SIPA

La maison d’édition Actes Sud lance une pétition pour la libération d'Ahmet Altan. Le journaliste et écrivain turc a été condamné le 16 février dernier à la réclusion criminelle à perpétuité pour ses liens supposés avec la tentative de coup d'Etat de 2016.

Deux de ses romans ont été édités en français par Actes Sud : Comme une blessure de sabre (2000) et L’Amour au temps des révoltes (2008).

Condamné à la réclusion à perpétuité

« Accusé d’avoir participé au putsch manqué du 15 juillet 2016, alors qu’il ne fait que dénoncer, depuis plusieurs décennies, toutes les atteintes du pouvoir à la démocratie, Ahmet Altan (…) a été reconnu coupable ainsi que cinq autres personnes dont son frère, le journaliste Mehmet Altan, d’avoir tenté de "renverser l’ordre prévu par la Constitution de la République de Turquie ou de le remplacer par un autre ordre ou d’avoir entravé son fonctionnement pratique au moyen de la force et de la violence". Il est condamné à la réclusion à perpétuité », a indiqué Actes Sud, anciennement dirigée par la ministre de la Culture Françoise Nyssen, dans un communiqué.

>> A lire aussi : Détention en Turquie: Le journaliste Loup Bureau raconte les conditions de sa captivité

Déjà plus de 6.000 signatures pour sa libération

Âgé de 68 ans, Ahmet Altan est l’un des journalistes les plus renommés de Turquie. La pétition, hébergée sur le site Change.org, avait recueilli ce jeudi, en fin d’après-midi, plus de 6.000 signatures.

Le PEN Club français, association d’écrivains, a apporté son soutien au journaliste, en invitant le public à signer la pétition lancée par Actes Sud. « Le PEN Club français a appris avec beaucoup d’émotion la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité du romancier et journaliste turc, Ahmet Altan, a indiqué l’association dans un communiqué. Force est de constater qu’aujourd’hui, la Turquie et devenue le plus grand geôlier de journalistes et d’écrivains dans le monde. »

>> A lire aussi : Turquie: Un an après le putsch manqué, Erdogan promet d'«arracher la tête des traîtres»

Accusé d’avoir participé au putsch manqué

Ahmet Altan avait été condamné avec cinq autres personnes dont son frère, le journaliste Mehmet Altan. « Tous ont été accusés d’avoir participé au putsch manqué de juillet 2016, alors qu’ils ne faisaient que dénoncer pacifiquement, depuis parfois plusieurs décennies, toutes les atteintes du pouvoir à la démocratie », a estimé le PEN Club avant de demander aux autorités turques « de respecter ses obligations constitutionnelles de protéger la liberté d’expression et de garantir le respect des Droits de l’Homme ».