Nouvelle-Zélande: Près d'un millier de touristes bloqués par un cyclone

METEO Le cyclone s’éloigne désormais des côtes…

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration d'un cyclone.
Image d'illustration d'un cyclone. — VALERIE KOCH/SIPA

Ça souffle chez les Kiwis. Près d’un millier de touristes étaient en effet toujours bloqués ce mercredi dans la région de Golden Bay en Nouvelle-Zélande par la queue du cyclone Gita qui a déjà durement frappé le Pacifique sud, ont indiqué les autorités.

>> A lire aussi : La Première ministre de Nouvelle-Zélande attend son premier enfant

Ces dernières envisagent d’avoir recours à des ferries pour transporter les vacanciers bloqués sur cette baie, située sur l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande. D’importants glissements de terrain ont entraîné la fermeture de sa principale voie rapide.

Des vents de 140 km/h et 200 millimètres de pluie

Par ailleurs, le cyclone a privé de courant des dizaines de milliers de foyers, entraîné la chute d’arbres et emporté des portions de routes. La semaine dernière, Gita, qui était classé en catégorie 5 - le niveau maximum -, a dévasté les îles Tonga et les îles Samoa. Depuis, il est redescendu en intensité, mais la queue du cyclone a touché la Nouvelle-Zélande dans la nuit de mardi à mercredi, avec des vents de 140 km/h et 200 millimètres de pluie, touchant principalement l’Ile du Sud.

Sept conseils régionaux, dont celui de Christchurch, la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, tous situés sur l’Ile du Sud, ont déclaré mardi l’état d’urgence, les autorités anticipant le pire.

« Nous avons 5.000 habitants qui doivent se nourrir »

Richard Kempthorne, élu du conseil régional de Tasman, dans le nord-ouest de l’Ile du Sud, a expliqué envisager toutes les options de transport possibles dans le cas où l’accès routier vers Golden Bay ne pourrait pas être rétabli rapidement. « Des ferries, des barges, ainsi que des vols aériens… Nous avons 5.000 habitants qui doivent se nourrir et nous avons des vacanciers », a déclaré l’élu.

« Il y a probablement là-bas des centaines si ce n’est plus de mille de personnes là-bas, qui veulent probablement partir et poursuivre leur voyage », a-t-il ajouté. Selon le service météorologique MetService, le cyclone s’est dirigé ce mercredi à la mi-journée en mer, au sud de Christchurch.