Armes à feu: Trump veut interdire les «bump stocks» et renforcer les contrôles

ETATS-UNIS En revanche, la Floride a refusé d'interdire les fusils semi-automatiques de type AR-15, utilisés dans de nombreuses tueries de masse...

P.B. avec AFP

— 

Une crosse modifiée par un «bump stock», un accessoire qui permet de tirer plus vite avec une arme semi-automatique.
Une crosse modifiée par un «bump stock», un accessoire qui permet de tirer plus vite avec une arme semi-automatique. — GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Alors que l’indignation ne retombe pas après la tuerie de Parkland, en Floride, Donald Trump a offert deux concessions modestes pour renforcer le contrôle des armes à feu. Mardi, il a proposé d’interdire les « bump stocks », un accessoire qui permet de transformer un fusil automatique en mitraillette, comme l’a fait le tireur de Las Vegas. Et il a une nouvelle fois apporté son soutien à un renforcement des contrôles sur la vente des armes, sans apporter de précision.

Aux Etats-Unis, la vente de fusils automatiques est interdite mais pour quelques dizaines de dollars, un bump stock, une crosse amovible qui utilise l’énergie du recul de l’arme pour imprimer un mouvement de va-et-vient extrêmement rapide au fusil, permet de tirer presque aussi vite, à plus de 500 balles à minute. Donald Trump a signé un ordre demandant au ministre de la Justice, Jeff Session, de rendre cet accessoire illégal.

Lundi, le locataire de la Maison Blanche avait fait savoir, d’un tweet, qu’il soutenait un renforcement du contrôle des antécédents des acheteurs d’arme à feu, sans cependant préciser jusqu’où il était prêt à aller sur ce débat très sensible aux Etats-Unis. Il a renouvelé son appel « aux républicains et aux démocrates » mardi soir.

La Floride refuse d’interdire l’AR-15

La mobilisation de nombreux élèves rescapés du massacre perpétré dans un lycée de Parkland, au nord de Miami, continue à susciter un vif intérêt dans les médias américains, laissant entrevoir une nouvelle donne dans un débat qui a longtemps semblé complètement figé. Mais leur mobilisation a montré ses limites, mardi, alors que les élus de Floride ont refusé d’interdire la vente des fusils semi-automatiques de type AR-15, utilisés dans de nombreuses tueries de masse comme à Parkland, Sandy Hook et Aurora.

La Maison Blanche a cependant indiqué mardi qu’elle était ouverte à une discussion sur la question d’un éventuel âge minimum pour l’achat d’armes semi-automatiques dotées de chargeurs à grande capacité telles que le AR-15.