Nouvelle-Calédonie: Alerte cyclonique maximale à l'île des Pins

METEO Cette destination très touristique qui compte 2.000 habitants, se prépare à être frappée par des vents extrêment violents vendredi…

N.Sa avec AFP

— 

L'île des Pins, en Nouvelle-Calédonie, est menacée le 16 février 2018 par le cyclone Gita.
L'île des Pins, en Nouvelle-Calédonie, est menacée le 16 février 2018 par le cyclone Gita. — AUDET VINCENT/SIPA

L'île des Pins, destination très touristique de Nouvelle-Calédonie, sera placée en alerte cyclonique maximale vendredi à 17 heures locales (7 heures à Paris), en raison de la menace du cyclone Gita, a annoncé la sécurité civile.

« La plupart des touristes sont rentrés à Nouméa mais il y a encore 7 bungalows occupés par des clients. Nous leur avons donné de l’eau, des bougies, des allumettes et une lampe torche pour la nuit », a déclaré à l’AFP la réceptionniste d’un hôtel en bord de plage.
Toutes les activités professionnelles et commerciales ont été interrompues vendredi après-midi à l’île des Pins, située au sud de la Grande-Terre et qui compte environ 2.000 habitants.

« La houle pourrait atteindre six mètres »

Selon Météo France-NC, le cyclone Gita devrait passer à 200 kilomètres au sud-est de Maré (archipel des Loyauté) avant de circuler en début de nuit vendredi à 100-130 kilomètres au large de l’île des Pins, où le plus fort impact est attendu.
« Il faut s’attendre à un vent d’ouest de 130 km/h, voire plus avec de fortes pluies et une houle qui pourrait atteindre six mètres », a indiqué Météo-France, qui prévoit des vents violents sur tout le sud de la Nouvelle-Calédonie, y compris à Nouméa.

Le maire de l’île des Pins, Hilarion Vendégou, a indiqué que des bâtiments municipaux ainsi que les maisons communes des huit tribus kanak de la commune étaient ouverts aux habitants, qui voudraient s’y abriter. « Les pins colonnaires, les bananiers et les cocotiers sont déjà fortement secoués et nous avons décalé la rentrée scolaire à mardi au lieu de lundi », a-t-il également indiqué, précisant que gendarmes, sécurité civile et pompiers étaient mobilisés.

>> A lire aussi : Météo: La ville européenne la plus ensoleillée en hiver est en France

Le trafic à l’aéroport domestique de Magenta à Nouméa a par ailleurs été suspendu vendredi à la mi-journée.