VIDEO. Tuerie dans un lycée en Floride: Donald Trump reste muet sur les armes

ETATS-UNIS Dans son intervention télévisée, le président américain a dit vouloir s'attaquer «au difficile problème de la santé mentale»...

20 Minutes avec AFP
— 
Donald Trump s'exprime depuis la Maison Blanche le 15 février 2018, au lendemain d'une fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride.
Donald Trump s'exprime depuis la Maison Blanche le 15 février 2018, au lendemain d'une fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride. — Carolyn Kaster/AP/SIPA

Il a tenté de réconforter la nation. Au lendemain de la fusillade dans un lycée de Floride qui a coûté la vie à 17 personnes, Donald Trump a promis dans une allocution télévisée de s’attaquer « au difficile problème de la santé mentale ». Mais le président américain est resté muet sur la question des armes, ne prononçant pas une seule fois le mot « gun », alors que le suspect, Nikolas Cruz, a pu acheter légalement un fusil semi-automatique AR-15.


« Aucun enfant ne devrait se sentir en danger dans nos écoles », a déclaré Donald Trump. Il a juré de « travailler avec chaque Etat pour s’attaquer à la difficile question de la santé mentale ». Alors que le speaker de la Chambre Paul Ryan a estimé qu’il était « trop tôt pour tirer des conclusions » et que le sénateur Marco Rubio a répété que ce n’était « pas le moment de parler politique », seul le gouverneur républicain de Floride, Rick Scott, l’a clamé haut et fort : « Quelqu’un qui a une maladie mentale ne devrait pas être autorisé à acheter une arme, je suis ouvert au dialogue sur cette question. »

« L’acte d’un déséquilibré »

Un peu plus tôt, Donald Trump avait adopté la même rhétorique sur Twitter. « Tant de signes que le tireur de Floride était un déséquilibré mental, même viré de l’école pour son mauvais comportement erratique. Les voisins et ses camarades de classe savaient qu’il représentait un gros problème. Toujours les signaler aux autorités encore et encore ! », a écrit le président américain tôt jeudi matin.

Fusil semi-automatique acheté légalement

Sur CNN, le maire du comté de Broward, Beam Furr, a indiqué que Nikolas Cruz avait été suivi dans une clinique psychiatrique mais qu’il avait cessé d’y aller il y a plus d’un an. Il a pourtant pu acheter légalement un fusil semi-automatique AR-15 début 2017. Selon BuzzFeed, un internaute a signalé au FBI un commentaire inquiétant (« Je vais être un tireur professionnel dans une école ») à l’automne dernier. On ne sait pas, à ce stade, quelles mesures ont pris les autorités.

Nikolas Cruz a été inculpé après la tuerie dans un lycée de Floride qui a fait 17 morts
Nikolas Cruz a été inculpé après la tuerie dans un lycée de Floride qui a fait 17 morts - MIGUEL GUTTIEREZ / AFP TV / AFP

Selon un lycéen, Nikolas Cruz était un « solitaire » qui avait accueilli il y a quelques mois par une famille après la mort de sa mère adoptive. Il avait été exclu du lycée l’an dernier pour des problèmes disciplinaires. Le rectorat n’a pas donné de détails, mais selon plusieurs élèves, il aurait apporté des munitions de fusil dans son sac à dos.

Nikolas Cruz avait posté sur les réseaux sociaux des messages « très alarmants », a souligné le shérif et des images sur Instagram présentées par plusieurs médias comme le compte du tireur montraient un homme au visage masqué coiffé d’une casquette ou d’un bonnet de l’armée de terre avec des couteaux ou encore l’image d’un fusil à pompe.

Cette tuerie est la pire dans un établissement scolaire depuis le massacre de 20 enfants et 6 adultes à l’école primaire Sandy Hook, le 14 décembre 2012.