VIDEO. Ce que l'on sait sur la tuerie qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride

ETATS-UNIS Le suspect, un ancien élève de 19 ans, a été arrêté...

P.B. avec AFP
— 
Une mère enlace sa fille après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, le 14 février 2018.
Une mère enlace sa fille après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, le 14 février 2018. — John McCall/AP/SIPA

C’est l’une des tueries les plus meurtrières jamais survenues dans une école américaine. Mardi, un jeune homme armé d’un fusil semi-automatique a tué 17 personnes dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, en Floride. Le suspect, Nikolas Cruz, un ancien élève de 19 ans renvoyé de l’établissement pour des raisons disciplinaires, a été arrêté par les autorités. Donald Trump et de nombreux élus ont exprimé leurs condoléances. Comme à chaque fois, cette nouvelle tuerie, la 18e de l’année dans un établissement scolaire, devrait relancer le débat sur les armes. Mais alors que les républicains contrôlent le Congrès, un durcissement législatif reste très improbable.

Un bilan « catastrophique » : 17 morts et 15 blessés


Le shérif Scott Israel a peiné à trouver ses mots. Il a fini par confirmer un bilan « catastrophique », avec 17 personnes tuées et 15 blessées. C’est plus qu’à Columbine, en 1999. Il s’agit du plus lourd bilan pour une tuerie dans une école après Virginia Tech, en 2007 (33 morts), et Sandy Hoook, en 2012 (28 morts).

Le déroulé des faits : une tuerie « planifiée »

Selon le shérif, le suspect était armé d’un fusil d’assaut semi-automatique AR-15 – le même que dans les tueries de Newton ou d’Aurora – et de plusieurs chargeurs. Selon le sénateur Bill Nelson, le tireur a déclenché l’alarme incendie et, équipé d’un masque à gaz, a utilisé des grenades fumigènes pour faire sortir les élèves et les enseignants. Selon le sénateur Marco Rubio, briefé par le FBI, « il est clair que l’attaque a été planifiée et exécutée pour maximiser les pertes humaines ».


Le suspect est un ancien élève

Le suspect, identifié comme étant Nikolas Cruz, un ancien élève de 19 ans renvoyé de l’établissement pour des raisons disciplinaires, a été arrêté plus tard dans la localité proche de Coral Springs. Né en septembre 1998, Nikolaus Cruz avait posté sur les réseaux sociaux des messages « très alarmants », a ajouté le shérif. Le site Heavy.com a publié plusieurs photos venant du compte Instagram du suspect. Il pose, masqué, avec de nombreux fusils, couteaux et pistolets. Une photo de cible criblée de balles est également sous-titrée « thérapie de groupe ». « Tout le monde le prédisait. Il était fasciné par les armes, il était troublé », a affirmé un ancien camarade de classe au micro de WJXT.