Cisjordanie: Netanyahou affirme discuter avec les Etats-Unis d'une annexion des colonies

CONFLIT Mais la Maison Blanche le conteste...

20 Minutes avec AFP

— 

 Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 11 février 2018.Ronen Zvulun, Pool via AP

Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 11 février 2018.Ronen Zvulun, Pool via AP — Ronen Zvulun/AP/SIPA

Des déclarations qui pourraient raviver le conflit Israélo-palestinien. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré lundi qu’il discutait depuis « quelque temps » avec l’administration américaine du projet d’annexer les colonies de Cisjordanie occupée, selon un de ses porte-paroles.

« Au sujet de l’annexion, je peux vous dire que ça fait quelque temps que j’en parle avec les Américains », a affirmé Benjamin Netanyahou devant les députés de son parti, le Likoud (droite), d’après ce porte-parole. Une affirmation aussitôt contestée par La Maison Blanche qui a affirmé ne pas avoir discuté des projets d'annexion avec Israël.

Les affirmations selon lesquelles ces discussions sont en cours «sont fausses», a réfuté Josh Raffel, un porte-parole de la Maison Blanche qui travaille avec Jared Kushner, le gendre et conseiller de Donald Trump en charge de ce dossier au sein de l'administration américaine. «Les Etats-Unis et Israël n'ont jamais discuté d'une telle proposition et le président reste focalisé sur son initiative de paix israélo-palestinienne».

La protestation prévisible de la communauté internationale

Appliquer la souveraineté israélienne aux colonies est considéré comme revenant à une annexion. Les propos publiquement attribués à Benjamin Netanyahou constituent la première expression de soutien de sa part à un projet défendu par de nombreux membres de son parti et de sa majorité parlementaire.

Une telle annexion compliquerait encore davantage la recherche de la paix avec les Palestiniens et la solution à deux Etats, c’est-à-dire la création d’un Etat palestinien coexistant avec  Israël. Cette solution reste la référence de l’ONU et d’une grande partie de la communauté internationale. Un projet d’annexion endossé par le gouvernement israélien risque de provoquer la protestation internationale et palestinienne.

La colonisation est illégale au regard du droit international. La communauté internationale considère également illégale l’annexion de Jérusalem-Est, dont Israël s’est emparé en 1967.