Cherchez l'erreur sur cette photo virale de l'équipe de Donald Trump

WEB L'image a seulement sept mois, mais elle a incroyablement vieilli...

Philippe Berry

— 

Cinq membres de l'équipe de Donald Trump, le 25 juillet 2017.
Cinq membres de l'équipe de Donald Trump, le 25 juillet 2017. — TWITTER/SOUTHPAW

Costumes impeccables, lunette de soleil, SUV surdimensionnés… Cette photo du 25 juillet 2017, prise Jonathan Earst pour Reuters, a tout d’un classique hollywoodien. Mais sept mois plus tard, il s’agit d’une image d’archive, qui fait fureur en ligne : ces cinq conseillers ou membres de l’équipe de Donald Trump ont depuis été virés ou poussés à la démission.

L’avocat new-yorkais Southpaw, qui l’avait tweetée en décembre 2017 pour illustrer la précarité de la vie autour de Donald Trump, l’a ressortie mercredi avec ce commentaire : « En décembre, je ne savais pas que le mec flou au fond était Rob Porter, sa chaise est également vide. » Accusé de violence domestique par ses deux ex-femmes, le secrétaire du personnel de la Maison Blanche, a été forcé de démissionner mercredi.

Trois limogeages, deux démissions

Sur la photo, on a, du premier à l’arrière-plan :

Corey Lewandowski, démission. Ce fidèle parmi les fidèles était le directeur de campagne de Donald Trump à ses premiers jours, avant d’être remplacé par Paul Manafort après avoir agrippé une journaliste. Une chanteuse l’accuse également de lui avoir mis une main aux fesses. Malgré ses casseroles, il continue de graviter autour de Donald Trump, même si on le voit moins depuis sa rupture avec la directrice de la communication de la Maison Blanche Hope Hicks. Surtout, le Congrès s’intéresse à son rôle dans les nombreux contacts entre la Russie et la campagne de Trump.

Omarosa Manigault, virée. Cette ancienne participante au jeu The Apprentice occupait un poste dans le « Bureau des relations publiques ». Personne n’a jamais vraiment su ce qu’elle faisait pour 180.000 dollars annuels. Et si elle affirme avoir démissionné en décembre dernier, elle aurait été virée avec fracas, selon les médias américains, après avoir organisé son enterrement de vie de jeune fille à la Maison Blanche. L’ancien général et actuel chef de cabinet John Kelly n’aurait pas vraiment apprécié.

Anthony Scaramucci, viré. Nommé directeur de la communication de la Maison Blanche l’été dernier pour redorer l’image de Donald Trump, cet ancien de Wall Street a été viré dix jours plus tard – un record – après un gros dérapage. Dans une interview, il avait traité l’ancien chef de cabinet Reince Priebus de « putain de schizophrène paranoïaque » et encore lancé, à propos de l’ex-conseiller de Donald Trump : « Je ne suis pas Steve Bannon, je n’essaie pas de s***r ma propre b**e ».

Sebastian Gorka, viré. Ce conseiller de Donald Trump aux liens troubles avec les milieux néonazis hongrois a été limogé l’été dernier, lorsque John Kelly a repris les rênes. Un mandat d’arrêt de 2016 pour « violation présumée de la législation sur les armes à feu ou munitions » semble être toujours valide en Hongrie.

Rob Porter, démission. Accusé de violence domestique par ses deux ex-femmes, le secrétaire du personnel de la Maison Blanche, vu comme une figue montante autour de Donald Trump, qui serait en couple avec Hope Hicks, selon CNN, a dénoncé « des allégations scandaleuses et fausses ». Mais il a démissionné mercredi, pour éviter de prolonger le scandale.

Les internautes s’amusent

Evidemment, la photo a été détournée par de nombreux internautes.

L’ancien directeur de campagne de Barack Obama, David Plouffe, a répondu avec en image: « Aucun de nous n’a été viré ».