Etats-Unis: Un pic de suicides enregistré après celui de Robin Williams

ETUDE Les chercheurs notent donc 1.841 suicides « en plus », notamment chez les hommes âgés de 30 à 44 ans...

C. Ape.

— 

Robin Williams à Los Angeles le 7 janvier 2009.
Robin Williams à Los Angeles le 7 janvier 2009. — JIM RUYMEN/NEWSCOM/SIPA

Le suicide de l’acteur Robin Williams, survenu le 11 août 2014, aurait entraîné un pic de suicide outre-Atlantique, ont observé des chercheurs américains.

L’étude, publiée sur le site de la revue scientifique Plos one, montre que le nombre de personnes s’étant donné la mort dans les cinq mois suivants le suicide de l’acteur a augmenté de 10 %.

>> A lire aussi : Robin Williams «dévasté par sa perte de mémoire»... Sa veuve raconte la maladie de l'acteur

L’étude note qu’entre août et décembre 2014, il y a eu 18.690 suicides aux Etats-Unis. Toutefois, le nombre de suicides « attendus » pour cette période, comparée à la même période entre janvier 1999 et décembre 2015, aurait dû être de 16.849 suicides.

Les chercheurs notent donc 1.841 suicides « en plus », notamment chez les hommes âgés de 30 à 44 ans.

Les auteurs de l’étude indiquent que, « bien que nous ne puissions déterminer avec certitude que l’augmentation des suicides est imputable aux évocations par les médias de la mort de Robin Williams, celle-ci aurait pu fournir le stimulus nécessaire aux segments à haut risque de la population américaine (par exemple, les hommes d’âge moyen désespérés), passant de l’idée de suicide à l’acte ».