Etats-Unis: La justice donne raison à une pâtissière qui avait refusé de faire un gâteau de mariage à un couple de lesbiennes

JUSTICE Une affaire similaire impliquant un couple d’hommes aujourd’hui mariés et un pâtissier du Colorado est en attente d’une décision de la Cour Suprême...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un gâteau de mariage.
Illustration d'un gâteau de mariage. — SIPA

Elle a mis en avant « ses convictions religieuses ». Un tribunal de Bakersfield (Californie) a reconnu le droit à une pâtissière de refuser de vendre un gâteau de mariage à  un couple de lesbiennes.

Le juge a pourtant rappelé qu'« aucun pâtissier n’a le droit de mettre ses produits dans une vitrine publique, d’ouvrir sa boutique puis refuser des ventes pour des questions de race, religion, genre ou identité sexuelle ». Mais il a précisé que « la différence ici est que le gâteau en question n’a pas encore été cuisiné » et que l’Etat de Californie, qui a engagé les poursuites, « veut forcer la pâtissière à utiliser ses talents pour créer un gâteau qu’elle n’a pas encore fait tout en sachant que son œuvre sera affichée pour célébrer une union que sa religion interdit ».

Un jugement rendu au nom de la liberté d’expression

« Si ce tribunal forçait [Cathy Miller] à obtempérer, ce serait faire violence à l’essence de la liberté d’expression garantie dans le premier amendement de la Constitution », a conclu le juge David Lampe du tribunal de Bakersfield.

Cathy Miller s’est dite « folle de joie » selon des déclarations publiées mercredi dans la presse américaine.

>> A lire aussi : Pâtisserie, homosexualité et religion au menu de la Cour suprême

Une affaire similaire impliquant un couple d’hommes aujourd’hui mariés et un pâtissier du Colorado est en attente d’une décision de la Cour Suprême d’ici juin. Devenue emblématique bien qu’apparemment insolite, cette affaire est porteuse de vastes enjeux pour la société américaine.