JO 2018: La Corée du Nord n'a «pas la moindre intention» de rencontrer les Etats-Unis

DIPLOMATIE Le « chef de l’Etat » nord-coréen et le vice-président américain doivent cependant assister à une réception à Pyeongchang…

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump et Kim Jong-un à la télévision sud-coréenne, le 10 août 2017.
Donald Trump et Kim Jong-un à la télévision sud-coréenne, le 10 août 2017. — Ahn Young-joon/AP/SIPA

La Corée du Nord n’a aucune intention de rencontrer des responsables américains pendant les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée du Sud, a annoncé jeudi l’agence de presse officielle KCNA.

>> A lire aussi : Les athlètes nord-coréens n'ont pas droit au téléphone portable offert par le sponsor de la compétition

« Nous le déclarons clairement par la présente. Nous n’avons pas la moindre intention de rencontrer des responsables américains pendant notre visite au Sud », a dit Cho Yong-sam, un haut responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par KCNA. « Nous n’avons jamais mendié un dialogue avec les Etats-Unis, et nous ne le ferons jamais », a-t-il poursuivi.

>> A lire aussi : Les pom-pom girls nord-coréennes triées sur le volet sont arrivées à Pyeongchang

« Je n’ai pas sollicité une rencontre, mais nous verrons ce qu’il se passera »

Mais ses commentaires n’ont pas exclu une rencontre, comme l’avait fait Mike Pence, qui est attendu en Corée du Sud jeudi. Le vice-président américain et Kim Yong-nam, qui est protocolairement le chef de l’Etat de la Corée de Nord et mène sa délégation au Sud, doivent assister à la cérémonie d’ouverture des Jeux à Pyeongchang vendredi. Une réception pour les chefs d’Etats organisée en amont pourrait les voir réunis.

Mike Pence avait étrillé la Corée du Nord, en annonçant à Tokyo mercredi que les Etats-Unis s’apprêtaient à dévoiler les sanctions « économiques les plus dures jamais prises » contre le pays.

Il avait ajouté que les Etats-Unis « ne permettraient pas à la propagande de la Corée du Nord de prendre en otage le message et l’image des Jeux olympiques », alors que le pays surfe sur la vague des Jeux, en envoyant au Sud une troupe d’artistes, des centaines de pom-pom girls, ainsi que la sœur du leader Kim Jong-un. En entamant sa tournée en Asie pré-JO, le vice-président Pence avait déclaré : « Je n’ai pas sollicité une rencontre, mais nous verrons ce qu’il se passera ».