Le message de Nicolas Sarkozy à Westminster: «une fraternité franco-britannique pour le XXIe siècle»

VISITE OFFICIELLE Le chef de l'Etat effectue depuis mercredi matin une visite officielle en Grande-Bretagne...

D'après AFP

— 

AFPTV/Pool

Comme il l'avait annoncé mercredi à la BBC, Nicolas Sarkozy est venu, «Au nom du peuple français» devant les Chambres des Communes et des Lords réunies au palais de Westminster «proposer au peuple britannique qu'ensemble nous écrivions une nouvelle page de notre histoire commune, celle d'une fraternité franco-britannique, une fraternité franco-britannique pour le XXIe siècle».

> Plus de précisions à venir avec notre correspondant à Londres


«Ce que souhaite la France est simple: toujours plus d'entente, toujours plus de coopération, toujours plus de solidarité (...) tout le justifie: notre statut commun de membre permanent du Conseil de sécurité, nos responsabilités de puissance nucléaire, l'influence que nous exerçons chacun dans une partie du monde, notre appartenance commune à l'Union européenne, notre attachement viscéral à la démocratie et à la liberté», a-t-il ajouté.

«Comme deux frères, ce que le peuple français et le peuple britannique peuvent accomplir ensemble est beaucoup plus grand que ce qu'ils peuvent réaliser séparément. C'est le message politique que je voulais vous faire passer», a également jugé Nicolas Sarkozy.

Au titre des champs de la «nouvelle fraternité» franco-britannique, le président français a cité «la nécessité de la réforme» du capitalisme financier, la lutte contre le réchauffement climatique, la promotion de l'énergie nucléaire et la réforme des institutions internationales.