Royaume-Uni: Des britanniques lancent «Renew», l'alter-ego de La République en marche

POLITIQUE Ce mouvement estime que l’alternance entre les partis traditionnels a fait son temps...

C. Ape.

— 

Illustration: Le drapeau britannique.
Illustration: Le drapeau britannique. — SUPERSTOCK/SIPA

La République en marche fait des émules outre-Manche. Au Royaume-Uni, des anti- Brexit se sont réunis ce week-end à Londres avant de lancer un mouvement inspiré de celui d’Emmanuel Macron. Officiellement lancé la semaine prochaine, Renew (le renouveau) a bénéficié du soutien et des conseils de plusieurs élus français LREM, rapportent Le Parisien et France info ce lundi.

>> A lire aussi : Les 5 chantiers qui attendent Castaner à la tête du parti macroniste

Comme son alter ego français, ce mouvement estime que l’alternance entre les partis traditionnels a fait son temps. « Ici on a un jeu de chaises musicales entre conservateurs et travaillistes, dénonce Haseeb Ur Rehman, un avocat qui souhaite être candidat aux législatives de 2020 sous l’étiquette Renew. Ils ne représentent pas vraiment les gens. »

Copier le modèle LREM

Objectif affiché de Renew, s’affirmer comme opposant à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne mais aussi intégrer au paysage politique des personnalités « extérieures à la politique ».

« On suit exactement l’exemple de votre monsieur Macron », explique à France info l’un des fondateurs francophone du parti, qui souhaiter garder l’anonymat. « C’est-à-dire qu’on va faire le tour de la Grande-Bretagne et on va leur poser des questions. En France, la première question c’était "qu’est-ce qui ne va pas en France ?", nous on va faire la même chose. »

« On organise aussi un financement participatif, on a copié le bouton Donnez du site d’En Marche », souligne au Parisien Hugo Lucas, qui s’est porté candidat pour la circonscription de Chelsea et Fulham.