Rihanna, persona non grata au Sénégal (elle ferait partie «des Illuminati»)

RELIGION Elles s’inquiètent notamment que son voyage soit organisé dans le but de « dérouler un programme éducatif qui vise à faire des futures générations de fidèles disciples de Satan »…

D. D.

— 

Rihanna dans la cour du Palais de l'Elysée après avoir rencontré Emmanuel Macron le 26 juillet 2017.
Rihanna dans la cour du Palais de l'Elysée après avoir rencontré Emmanuel Macron le 26 juillet 2017. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Le déplacement de Rihanna à Dakar ce vendredi provoque des remous au Sénégal. Plusieurs associations religieuses sénégalaises sont en effet vent debout contre sa venue.

>> A lire aussi : Alerte nouvelle voisine: Rihanna a acheté une maison sur la Côte d'Azur

C’est une association de plusieurs groupes religieux réunis sous la bannière « Non à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité » qui est à l’origine d’une mobilisation qui a poussé les officiels à annuler l’inauguration d’un collège « pour des raisons de sécurité ».

« Rihanna ne s’en cache pas, elle fait partie des Illuminati »

Pourquoi cette haine envers celle qui est l’ambassadrice du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) ? « Rihanna ne s’en cache pas, elle fait partie des Illuminati, qui est une branche de la franc-maçonnerie », explique à Jeune Afrique Cheikh Oumar Diagne, en charge de la communication du collectif.

La venue de l’artiste « coïncide étrangement avec la date initialement prévue des Rencontres humanistes et franc-maçonniques africaines et malgaches (Rehfram), poursuit-il.

« Cacher à l’opinion publique la tenue de cette rencontre de francs-maçons »

A nos yeux, il s’agissait d’une tentative de diversion destinée à cacher à l’opinion publique la tenue de cette rencontre de francs-maçons. »

Pour l’heure, ni la présidence sénégalaise, ni la présidence française n’ont réagi. « Son voyage a été orchestré en complicité avec le gouvernement pour dérouler un programme éducatif qui vise à faire des futures générations de fidèles disciples de Satan », croient de leur côté savoir les membres du collectif.