New York: La police de la ville créé une section spécialisée dans les violences sexuelles au travail

#METOO Cette nouvelle équipe regroupera quinze procureurs adjoints et une assistante sociale…

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers new-yorkais
Des policiers new-yorkais — KENA BETANCUR / AFP

Nouvelle conséquence de l’affaire Weinstein outre-Atlantique. Pour lutter contre les violences sexuelles au travail, la police de New York va créer une section spécialisée, a annoncé jeudi le procureur de la ville.

Cette nouvelle équipe regroupera quinze procureurs adjoints et une assistante sociale, ayant notamment pour mission d’enquêter rapidement sur tout problème leur étant signalé, a indiqué le procureur Cyrus Vance dans un communiqué.

Depuis les premières révélations sur le producteur de cinéma Harvey Weinstein début octobre, des milliers de femmes ont témoigné via les réseaux sociaux avoir été victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles de la part d’hommes en position d’autorité dans leur milieu professionnel.

>> A lire aussi : L’ex-assistante d’Harvey Weinstein porte plainte, elle tapait ses mails alors qu'il était nu

Harvey Weinstein n’a toujours pas été inculpé par la justice

Des dizaines de personnes visées par de telles accusations ont démissionné, la plupart du temps sans que la justice ne soit saisie.

La création de cette unité par le procureur new-yorkais intervient alors qu’Harvey Weinstein n’a pour l’instant pas été inculpé par la justice, même s’il a été accusé de harcèlement, d’agressions ou de viols par une centaine de femmes, des actrices en grande majorité qu’il aurait ciblées dans le cadre de relations professionnelles.

>> A lire aussi : «Moi, ça me fatigue», confie Mélanie Thierry à propos de #BalanceTonPorc

La plupart des accusations sont anciennes, parfois remontant à dix ou vingt ans, les preuves sont difficiles à réunir et les faits souvent prescrits.

Les procureurs de New York comme de Los Angeles ont ouvert des enquêtes concernant deux viols présumés datant de 2013 et 2010. Interrogée jeudi sur l’avancée de l’enquête new-yorkaise, une porte-parole du procureur a décliné tout commentaire.

Le célèbre producteur hollywoodien, qui a démenti toutes les accusations contre lui, fait néanmoins l’objet de plusieurs plaintes au civil, y compris deux plaintes en nom collectif à Los Angeles et à New York.