Davos: Donald Trump s'excuse pour avoir retweeté un groupe d'extrême droite britannique

TWITTER « Cela a peut-être fait beaucoup de bruit au Royaume-Uni mais pas aux Etats-Unis », a indiqué le président américain…

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump à son arrivée à Davos, le 25 janvier  2018.
Donald Trump à son arrivée à Davos, le 25 janvier 2018. — AFP

Il s’est excusé. Le président américain Donald Trump a fait amende honorable pour avoir retweeté en novembre des vidéos anti-musulmans relayées par un groupe britannique d’extrême droite, dans une interview à la chaîne ITV dont un extrait a été diffusé ce vendredi.

>> A lire aussi : Discours de Macron à Davos: Entre contradiction et «en même temps» blague sur Trump

« Si vous me dites que ce sont des gens horribles, des gens racistes, je m’excuserai certainement si vous souhaitez que je le fasse », a déclaré Donald Trump dans cette interview enregistrée jeudi en marge du Forum économique mondial de Davos et qui sera diffusée en intégralité ce dimanche soir.

Theresa May avait dénoncé une « erreur »

Ses retweets de vidéos anti-musulmans publiées par la vice-présidente du parti d’extrême droite britannique Britain First avaient suscité l’indignation au Royaume-Uni, la Première ministre Theresa May étant même montée au créneau pour dénoncer « une erreur » du président américain.

>> A lire aussi : VIDEO. Suisse: Emmanuel Macron et Angela Merkel en vedette du ghota de l’économie mondiale à Davos ce mercredi

Cet incident avait encore un peu plus mis à mal la « relation spéciale » entre les deux pays alliés, déjà marquée par une série d’accrocs depuis l’arrivée au pouvoir du milliardaire américain qui avait notamment critiqué Londres pour sa faiblesse face au terrorisme.

« J’ai retweeté une représentation de la terreur islamique »

A l’intervieweur qui lui a fait remarquer que ces retweets ont causé « une grande anxiété et colère » au Royaume-Uni « parce que Britain First est une bande de racistes, fascistes », Donald Trump répond : « Bien sûr, je l’ignorais ». « Je ne savais rien d’eux, je ne sais rien d’eux aujourd’hui à part ce que j’en ai un peu lu », a-t-il poursuivi, assurant que le fait d’avoir relayé ces vidéos n’impliquait pas son soutien à Britain First.

>> A lire aussi : VIDEO. Davos: Donald Trump est arrivé, prêt à défendre «l’Amérique d’abord»

« Cela a peut-être fait beaucoup de bruit au Royaume-Uni mais pas aux Etats-Unis », a-t-il ajouté. « J’ai retweeté [ces vidéos]. Quand vous faites ces retweets, ils peuvent causer des problèmes parce que vous ne savez jamais qui le fait pour commencer », a ajouté le président américain. « Je suis la personne la moins raciste que l’on puisse rencontrer », a-t-il affirmé.

Trump a dit avoir relayé ces vidéos en raison de son opposition au terrorisme islamiste. « J’ai retweeté une représentation de la terreur islamique », a-t-il enfin précisé.