VIDEO. Davos: Donald Trump est arrivé, prêt à défendre «l’Amérique d’abord»

FORUM ECONOMIQUE Le discours du président américain est très attendu…

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump à son arrivée à Davos, le 25 janvier  2018.
Donald Trump à son arrivée à Davos, le 25 janvier 2018. — AFP

Mettra-t-il les pieds dans le plat ? Donald Trump arrive ce jeudi à Davos, où l’élite économique mondiale se demande si elle va être mangée à la sauce « America First », ou au contraire courtisée par le toujours imprévisible président américain.

>> A lire aussi : VIDEO. Macron «lost in translation» à Davos? Le numéro d’équilibriste du président en anglais et en français

Lequel a illustré cette capacité à surprendre en se disant « prêt » à témoigner « sous serment » dans l’enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie, quelques heures avant de prendre l’avion pour la Suisse.

« Raconter au monde à quel point l’Amérique est formidable »

De quoi occuper les conversations des quelque 3.000 chefs d’entreprises ou dirigeants politiques de haut vol rassemblés depuis trois jours dans la station de ski huppée. Ils devront patienter jusqu’à ce vendredi pour entendre le discours du milliardaire américain qui s’est envolé de la base aérienne d’Andrews, en banlieue de Washington, ce mercredi soir à 20 h 50.

>> A lire aussi : Suisse: Emmanuel Macron et Angela Merkel en vedette du ghota de l’économie mondiale à Davos ce mercredi

« Je vais bientôt me rendre à Davos, en Suisse, pour raconter au monde à quel point l’Amérique est formidable et comment elle va bien. Notre économie décolle maintenant et avec tout ce que je fais cela ne pourra qu’aller encore mieux. Notre pays est enfin en train de GAGNER à nouveau ! », a tweeté le président peu avant de prendre l’hélicoptère pour se rendre à l’aéroport.

« "L’Amérique d’abord" implique de travailler avec le reste du monde »

Certains de ses lieutenants occupent déjà le terrain à Davos. « (Ce voyage) se base sur le programme "L’Amérique d’abord", mais "L’Amérique d’abord" implique de travailler avec le reste du monde », a ainsi assuré mercredi le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

>> A lire aussi : «France is back», «la France est de retour», prévient Emmanuel Macron depuis Davos

« Le président Trump défend les intérêts américains comme d’autres dirigeants défendent les leurs », a-t-il ajouté. Ce déplacement de dernière minute du président et de son état-major a mis à rude épreuve les équipes de la Maison Blanche, qui ont traqué les rares hébergements encore disponibles dans les vallées suisses enneigées, sur fond de brève paralysie budgétaire de l’administration américaine.

Trump rencontrera May, Netanyahou et Kagame

Donald Trump s’entretiendra à Davos avec la Première ministre britannique Theresa May, alors que la « relation spéciale » entre les deux pays bat de l’aile, et avec le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahou, ainsi qu’avec le président rwandais, Paul Kagame.

Theresa May, qui doit s’exprimer ce jeudi à 13 heures, devrait exhorter les investisseurs à faire pression sur les géants du numérique pour endiguer la désinformation, les « fake news », mais aussi les discours haineux ou le harcèlement sexuel, selon des extraits de son discours communiqués à l’avance.