Allemagne : Le SPD approuve le principe d’une coalition avec Angela Merkel

POLITIQUE D’une courte majorité, les délégués du parti social démocrate (SPD) allemand ont voté, ce dimanche, l’ouverture de négociations formelles pour former un gouvernement avec Angela Merkel…  

20 Minutes avec AFP

— 

Angela Merkel
Angela Merkel — Markus Schreiber

La fin d’un blocage politique qui dure depuis septembre ? Le parti social démocrate (SPD) allemand a approuvé dimanche d’une courte majorité l’ouverture de négociations formelles avec les conservateurs d'Angela Merkel pour former un gouvernement commun.

>> Portrait: Courageuse, intelligente normale... Merkel vue par les députés français

Les délégués du parti réunis à Bonn ont approuvé d’une courte tête, 362 voix pour sur 642, l’ouverture de ces pourparlers qui doivent mettre fin à l’imbroglio politique privant l’Allemagne d’un gouvernement et d’une majorité depuis les législatives de septembre.

La crainte de l'extrême droite en cas de nouvelles élections

Angela Merkel, qui retrouve dimanche soir les dirigeants de son parti, devrait être soulagée. Car après sa victoire électorale en demi-teinte à l'automne, elle a déjà échoué à former une alliance avec les Verts et les libéraux. Si ses efforts avec le SPD n'aboutissent pas, elle devra soit se résoudre à un gouvernement minoritaire, fragile de nature, soit opter pour des législatives anticipées à hauts risques. Celle qui reste chancelière chargée des affaires courantes a refusé jusqu'ici ces deux options.

Des élections laissent craindre en particulier une nouvelle poussée de l'extrême droite, alors que les quelque 13% recueillis en septembre par l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), un score historique, ont déjà morcelé la chambre des députés et compliqué la quête d'une majorité. Ce parti a surfé sur les inquiétudes générées par l'ouverture du pays à plus d'un million de demandeurs d'asile depuis 2015 et a fait d'un départ précipité de la chancelière son principal objectif.