Nouvelle-Zélande: La Première ministre attend son premier enfant

CARNET ROSE « Oui, elle peut faire le boulot et être mère »…

20 Minutes avec AFP
— 
La Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern
La Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern — Greg Bowker/AP/SIPA

On peut être maman et rester une Première ministre « joignable et disponible ». Jacinda Ardern, la Première ministre de Nouvelle-Zélande, a annoncé vendredi qu’elle était enceinte de son premier enfant.

La naissance est attendue en juin, a expliqué Jacinda Ardern, arrivée au pouvoir il y a peu après une ascension météorique.

Cette grossesse est « inattendue mais enthousiasmante » aussi bien pour elle que pour son conjoint Clarke Gayford, a-t-elle dit dans un communiqué.

Un Premier monsieur papa au foyer

La dirigeante de 37 ans est arrivée au pouvoir en octobre, quelques mois à peine après avoir pris les commandes du parti travailliste, portée par une impressionnante vague de sympathie, appelée « Jacinda-mania » par les médias. Elle avait même été comparée à Emmanuel Macron et au Canadien Justin Trudeau.

« On croyait que 2017 était une grande année ! », s’est-elle exclamée sur Twitter. « Cette année, nous allons rejoindre les nombreux parents qui portent deux casquettes. Je serai Première ministre et maman tandis que Clarke sera le "Premier monsieur de la pêche à la ligne" et un papa au foyer ».

Jacinda Ardern a ajouté qu’elle prendrait six semaines de congé après la naissance, le vice-Premier ministre Winston Peters, un franc-tireur populiste, prenant en main les affaires courantes.

>> A lire aussi : La Première ministre kiwi joue les Pères Noël secret et fait une heureuse

« Oui, elle peut faire le boulot et être mère »

Elle restera « joignable et disponible » à tout moment et reprendra toutes ses fonctions à l’issue de ce congé.

Pendant la campagne, Jacinda Ardern s’était retrouvée au milieu d’une querelle sexiste après avoir été bombardée de questions sur les conséquences d’une éventuelle maternité. « Il est totalement inacceptable de dire en 2017 que les femmes doivent répondre à cette question », avait-elle rétorqué. « Cela ne doit pas déterminer le fait de décrocher ou non un emploi ».

>> A lire aussi : Le célèbre chat de la Première ministre est mort

L’ancienne Première ministre pakistanaise Benazir Bhutto serait devenue la première cheffe de gouvernement du monde à donner naissance pendant son mandat. Elle avait accouché en 1990.

« Il n’y a aucun doute que les temps ont changé », permettant aux femmes de jongler avec plusieurs rôles, a encore déclaré Jacinda Ardern à la presse. « Il y a plein de femmes qui ont ouvert la voie petit à petit et qui ont permis aux gens de me regarder exercer le pouvoir et de penser "oui, elle peut faire le boulot et être mère" ».

En France, Ségolène Royal et Axelle Lemaire, respectivement ex-ministre d’Etat et secrétaire d’Etat ont félicité sur Twitter l’élue néo-zélandaise. Toutes deux ont été amenées à assumer des responsabilités ministérielles pendant leurs grossesses.