Etats-Unis: Pour un devoir, un professeur demande à ses élèves de citer trois aspects positifs de l'esclavage

POLEMIQUE Une mère de famille américaine s'est insurgée à propos du devoir d'école de son fils dont la consigne était de donner les bons et les mauvais côtés de l'esclavage...

20 Minutes avec agence
— 
Un bus scolaire aux Etats-Unis (illustration)
Un bus scolaire aux Etats-Unis (illustration) — Pixabay/ArtisticOperations

Tous les sujets ne sont pas forcément bons pour entraîner ses élèves à débattre. Un professeur d'une école privée chrétienne du Wisconsin (Etats-Unis) a eu une drôle d’idée de devoir à la maison. Il a demandé à ses jeunes élèves de sa classe équivalente au CM1 de peser le pour et le contre de l’esclavage, rapporte le Huffington Post américain.

La consigne était la suivante : « Donnez trois raisons en faveur de l’esclavage et trois contre. Faites des notes et écrivez des phrases complètes sur un papier séparé pour vous préparer à argumenter. »

« Suis-je la seule à être choquée ? »

Un exercice que la mère d’un élève de 9 ans n’a pas apprécié. Trameka Brown-Berry a décidé de partager le devoir sur Facebook en demandant : « Suis-je la seule à être choquée par ce devoir de mon fils de CM1 ? »

Au média américain Fox 6, la maman afro-américaine a expliqué que son fils « se trouvait dans une position affreuse, tout comme les écoliers qui ne sont pas noirs, ce qui entretient le racisme. »

Le proviseur envoie une lettre d’excuse

Son fils, qui a mené à bien l’exercice, a répondu qu’il n’y avait pas de « bonne raison » de pratiquer l’esclavage, mentionnant une série d’aspects négatifs. A la suite de cela, le proviseur a envoyé une lettre d’excuses et annoncé que le devoir avait été annulé. « Le but du devoir n’était pas de demander aux élèves d’argumenter en faveur de l’esclavage - un concept qui est contraire à nos valeurs et nos convictions sur l’égalité des personnes de toutes races », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, une formation en « diversité culturelle » et « compétence culturelle » pour le personnel sera mise en place au sein de l'école afin que ce genre d’incident ne se reproduise pas.