Pakistan: Douze enfants atrocement assassinés en deux ans… La ville de Kasur terrifiée par un tueur en série

FAITS DIVERS Début janvier, Zainab Fatima Ameen, 6 ans, a été violée, tuée et son corps a été retrouvé sur un tas d’ordures…

20 Minutes avec AFP

— 

La photo de la petite Liaba, retrouvée sauvagement assassinée en juillet 2017.
La photo de la petite Liaba, retrouvée sauvagement assassinée en juillet 2017. — ARIF ALI

Que se passe-t-il à Kasur, cette petite ville pakistanaise à la frontière avec  l’Inde ? Déjà traumatisée par un vaste scandale de pédophilie en 2015, la cité est à présent confrontée à un tueur en série d’enfants qui terrifie la population.

Début janvier, le corps de Zainab Fatima Ameen, 6 ans, a été retrouvé sur un tas d’ordures. La fillette a été violée et tuée. Partout au Pakistan, des veillées à la bougie se sont organisées. Le hashtag #JusticePourZainab a envahi  les réseaux sociaux, et la colère est montée dans cette ville de 300.000 habitants. Des milliers de manifestants s’en sont récemment pris à des bâtiments officiels, incendiant des maisons de policiers pour dénoncer leur inaction supposée. Deux protestataires ont même été tués par des tirs de la police.

Des marques de « strangulation, brûlures, balafres et coupures » chez toutes les victimes

Zainab est le douzième enfant assassiné ces deux dernières années dans un rayon de 2 kilomètres autour de Kasur, selon les autorités. « L’auteur des crimes est un tueur en série », « un fou », a affirmé Malik Muhammad Ahmad Khan, le porte-parole de la province du Pendjab, dont Kasur fait partie.

Dans au moins six cas, les enquêteurs ont retrouvé le même ADN, observe le docteur Nazir Ahmed, chef de l’hôpital de Kasur, en charge des autopsies. « Toutes les victimes semblent présenter le même genre de blessures », commente-t-il, évoquant des marques de « strangulation, brûlures, balafres et coupures ».

Une seule survivante, aujourd’hui tétraplégique et incapable de parler

Seule une petite fille de 6 ans a survécu à son agresseur. Retrouvée en novembre, elle aussi dans une décharge, où elle avait été laissée pour morte, elle est désormais tétraplégique et incapable de parler.

Les habitants de Kasur sont écœurés par cette nouvelle affaire alors qu’un scandale pédophile avait déjà éclaboussé la ville en 2015. Au moins 280 enfants avaient été filmés alors qu’ils étaient abusés sexuellement et leurs familles victimes de chantage. Une loi sur les abus sur mineurs a pourtant été votée en 2016 au Pakistan, après le premier scandale pédophile. Mais dans ce pays musulman très conservateur, où l’éducation sexuelle est inexistante, des experts craignent que nombre de cas ne soient même pas recensés.