Suède: 37 femmes utilisant la même application contraceptive tombent enceintes

CONTRACEPTION L’algorithme, qui se base sur la température corporelle pour déterminer chaque jour le risque de grossesse, serait utilisé par 600.000 femmes dans 160 pays différents…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de l'application de contraception naturelle Natural Cycles.
Illustration de l'application de contraception naturelle Natural Cycles. — Natural Cycles

Malgré l’utilisation de Natural Cycles, une application de contraception naturelle destinée à indiquer chaque jour aux utilisatrices le risque de grossesse en cas de rapport sexuel, plusieurs dizaines de Suédoises seraient tombées enceintes.

>> A lire aussi : VIDEO. Cinquante ans de la loi Neuwirth: Et la contraception masculine, on en parle?

La fiabilité de l’algorithme, qui calcule chaque jour ce risque basé sur la température quotidienne de l'utilisatrice, présenterait donc des limites. Face au phénomène, l’agence suédoise du médicament a décidé de diligenter une enquête la semaine dernière, rapporte LCI.

Une appli certifiée par l’UE

L’alerte est venue d’un hôpital de Stockholm, où des médecins ont observé un nombre important d’utilisatrices de l’appli Natural Cycles, qui existe depuis 2014, parmi les demandes d’avortement. « Au moins 37 cas » ont ainsi été enregistrés sur les 668 requêtes d’interruption volontaire de grossesse (IVG) effectuées auprès de l’établissement. Les soignants recommandent désormais de remplacer immédiatement Natural Cycles par une autre méthode de « contraception plus sûre ».

>> A lire aussi : Pill'Oops, l'application gratuite du Planning familial pour ne pas oublier sa pilule

Les créateurs de l’application, la physicienne Elina Berglund et son mari Raoul Scherwizl, se sont voulus rassurants avec les 600.000 utilisatrices résidant dans environ 160 pays. L’algorithme présenterait un « taux de réussite effectif de 93 % », assure un porte-parole sur le site. Disponible gratuitement le premier mois puis au tarif mensuel de 8,99 euros, la plateforme est certifiée par l’Union européenne depuis 2017