VIDEO. Malgré son surpoids, Donald Trump est en bonne santé, physique et mentale

ETATS-UNIS La Maison Blanche a présenté les résultats de son bilan, mardi...

P.B. avec AFP

— 

Donald Trump en train de jouer au golf en 2012.
Donald Trump en train de jouer au golf en 2012. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Il est apte à la tâche. Donald Trump devrait rester en bonne santé pendant toute la durée de son mandat et ne souffre d’aucun problème cognitif, a affirmé mardi le médecin de la Maison Blanche.

« Il n’y a aucun signe d’un quelconque problème cognitif », a souligné le docteur Ronny Jackson, précisant que c’est le président lui-même qui avait demandé un examen pour faire taire les rumeurs sur son aptitude. Donald Trump, 71 ans, a obtenu 30 sur 30 au test cognitif de Montréal, mis au point dans les années 1990 pour déceler certains troubles cognitifs légers et signes avant-coureurs de la maladie d’Alzheimer. Un score de 26 et plus est jugé normal.

Un président près de l’obésité

A 108,4 kilos pour, officiellement, 192 cm, le président américain a un indice de masse corporelle de 29,9 qui le situe en surpoids. Dans le livre Fire and Fury, Michael Wolff affirme que le président se grandit d’environ 1 pouce (2,5 cm) pour éviter de passer dans la catégorie ''obésité modérée'', qui commence à un IMC de 30.

Selon le médecin, Donald Trump devrait essayer de perdre de 5 à 8 kilos avec de l’exercice et un meilleur régime, alors que le président américain est souvent décrit en train de manger un burger de McDonald’s ou du poulet frit de KFC, accompagné d’un coca-cola light.

« Sur la base de ses tests cardiaques, il est indiscutable qu’il est dans une excellente catégorie », a dit le médecin. « Il a beaucoup d’énergie, d’endurance. Je suppose qu’il a des gènes extraordinaires et c’est ainsi que Dieu l’a fait », a ajouté le militaire.

Malgré tout, le président américain a trop de mauvais cholestérol (LDL), avec un taux en hausse de 50 %, à 143, qui le place dans la catégorie « limite élevée ». Le médecin de la Maison Blanche va donc augmenter la dose de statine prise par Donald Trump. Et il va falloir faire un sport un peu plus intense que le golf…