Le climat reste très tendu dans le nord du Kosovo

- ©2008 20 minutes

— 

La tension restait vive hier à Kosovska Mitrovica, la ville ethniquement divisée du nord du Kosovo. La communauté internationale a multiplié les appels au calme après les violents affrontements qui ont fait un mort et plus de 150 blessés, dont 42 policiers de l'ONU, 22 soldats de la Kfor et environ 80 Serbes.

Les violences survenues lundi dans cette ville sont les plus graves depuis la proclamation, le 17 février dernier, de l'indépendance du Kosovo, à laquelle les Serbes sont opposés. Elles ont provoqué une vive inquiétude des Occidentaux et tendu leurs relations avec la Russie, qui soutient la farouche opposition de la Serbie à l'indépendance.

Les affrontements ont eu lieu lors d'une opération de la police de l'ONU, menée pour déloger des Serbes qui occupaient depuis vendredi deux tribunaux des Nations unies à Mitrovica, réclamant d'être placés sous l'autorité de Belgrade.