Le nombre de voitures sur les routes en Europe et aux Etats-Unis pourrait baisser de 25% d'ici 2030

POLLUTION Une bonne nouvelle pour l'environnement...

D. D.

— 

Le volant et le tableau de bord d'une voiture (illustration).
Le volant et le tableau de bord d'une voiture (illustration). — Saul Loeb / AFP

Près d’un quart de voitures en moins sur les routes d’ici 2030 ? C’est possible, si l’on en croit une étude du cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) publiée par Le Parisien ce mardi.

>> A lire aussi : Lille: Et si la voiture devait rester au garage à cause de la pollution…

La cause ? Le développement de nouvelles façons de se déplacer, comme l’auto-partage, qui permettra ainsi de faire diminuer le parc automobile de 25 % en Europe et aux Etats-Unis.

Auto-partage et voiture autonome

C’est près de 138 millions de voitures en moins qui devraient ainsi se déplacer sur les routes américaines et européennes en 2030 (sur un total de 550 millions). « C’est avant tout dû au développement massif de nouvelles formes de mobilité, et en premier lieu celui de l’auto-partage, explique au quotidien François Jaumain, associé chez PwC​ chargé du secteur automobile. A cette date, plus de 1 km parcouru sur 3 sera partagé. »

Cette forte baisse sera également due aux véhicules autonomes. 40 % des kilomètres partagés devraient en effet se faire à bord de ces véhicules. « Le secteur vit actuellement une véritable révolution, précise François Jaumain dans les colonnes du Parisien. D’ici quelques années, les deux principales règles qui prévalent depuis la naissance de l’automobile, à savoir d’une part que la majorité des automobilistes sont propriétaires de leur voiture, et d’autre part qu’ils doivent se trouver derrière le volant pour la conduire, auront en partie disparu. »