Grande-Bretagne: Meghan Markle victime d'insultes racistes, le chef de l'Ukip sur la sellette

MARIAGE PRINCIER Elle va « souiller notre famille royale » avec « sa semence », a déclaré la petite amie du chef du parti europhobe britannique…

H. B. avec AFP

— 

Le prince Harry et sa fiancée, l'actrice Meghan Markle.
Le prince Harry et sa fiancée, l'actrice Meghan Markle. — WENN

La polémique monte outre-Manche. Le chef du parti europhobe britannique Ukip est sur la sellette après des propos racistes tenus par sa nouvelle petite amie sur l’actrice métisse américaine Meghan Markle, fiancée du prince Harry.

Elu en septembre à la tête du parti anti-immigration, Henry Bolton, 54 ans, a indiqué sur Twitter que sa compagne Jo Marney avait été suspendue de l’Ukip après la publication par The Mail on Sunday de ces SMS envoyés à un ami.

« C’est le Royaume-Uni, pas l’Afrique »

Dans ces messages, celle qui se présente comme actrice, mannequin et journaliste musicale se plaint du fait que Meghan Markle, dont le mariage avec Harry est prévu le 19 mai à Windsor, va « souiller notre famille royale » avec « sa semence ». « Il y aura ensuite un Premier ministre musulman. Et un roi noir », ajoute-t-elle. « C’est le Royaume-Uni, pas l’Afrique ».

>> A lire aussi : Le prince Harry et Meghan Markle vont se marier au printemps 2018

Dans un communiqué, Jo Marney s’est excusée pour « le langage choquant » utilisé, tout en estimant que ses propos avaient été « délibérément exagérés » et « sortis de leur contexte ».

Paul Oakden, le président non élu de l’Ukip en charge de la bonne marche organisationnelle du parti, a estimé que le chef du parti Henry Bolton avait désormais des « décisions difficiles à prendre ». Il a précisé sur la BBC que l’instance dirigeante de l’Ukip se réunirait le week-end prochain pour discuter avec lui de l’avenir de ce dernier.