Etats-Unis: Donald Trump a passé le cap des 2.000 mensonges, selon le «Washington Post»

POLITIQUE Le quotidien américain a élaboré une base de données qui comptabilise les mensonges, contrevérités et approximations du président américain…

H. B.

— 

Donald Trump à la Maison Blanche, le 12 janvier 2018.

Donald Trump à la Maison Blanche, le 12 janvier 2018. — Ron Sachs/NEWSCOM/SIPA

C’est un triste record pour Donald Trump. Depuis le début de son mandat à la Maison Blanche, le président américain aurait proféré plus de 2.000 mensonges ou fake news, estime  le Washington Post. Il a franchi ce cap le lundi 8 janvier, explique le journal américain qui a méticuleusement élaboré une base de données dans laquelle il a décompté tous les mensonges, contrevérités et approximations énoncés par Donald Trump depuis un an.

Immigration, économie, impôts, environnement, politique étrangère et ingérence russe, Obamacare… la liste est longue et variée.

Jusqu’à 40 mensonges par semaine

Pour la seule journée de lundi, le Washington Post a relevé trois mensonges dont deux concernent le mur que le président américain souhaite construire entre les Etats-Unis et le Mexique.

>> A lire aussi : Ses cinq «fake news» les plus marquantes depuis son élection

Le quotidien américain note également que Donald Trump s’est félicité 55 fois d’avoir signé « les plus importantes réductions d’impôts et réformes de l’histoire américaine ». Ce qui est faux, répond le Washington Post qui cite notamment une réduction plus significative lorsque le président Ronald Reagan était en poste en 1981.

Toujours selon ce recensement, le président américain a été jusqu’à proférer 40 mensonges et inexactitudes par semaine, en août et décembre 2017. Reste à savoir s’il battra ce record en 2018…